Quelles sont les différences entre les dinosaures de Jurassic World et ceux qui ont réellement vécu sur Terre ?

Depuis la sortie de Jurassic World, des critiques fleurissent concernant l’aspect scientifique du film, ce qui peut parfois étonner étant donné que bon nombre d’avis se reposent sur des argumentations qui omettent un élément fondamental du scénario : la génétique. Nos experts en dinosaures ont donc décidé de démêler le vrai du faux et de vous faire un topo sur la paléontologie et la science dans Jurassic World.

Avant toute chose il est important de se remémorer un élément essentiel du film : les dinosaures ne sont pas « pure » race à savoir que l’ADN est mélangé avec celui de grenouilles et qu’une partie du code génétique a donc disparu. En partant de ce postulat il est impossible que ceux-ci ressemblent comme deux gouttes d’eau aux représentations scientifiques des dinosaures. Nous allons tout de même voir avec vous ce qui est vrai et faux dans Jurassic World.

 

Le vélociraptor : un nain à plume

jurassic-world-raptor

Comme le précisent le paléontologue Mark Loewen et l’ensemble de la communauté scientifique, les raptors possédaient des plumes et ils étaient également beaucoup plus petits que dans les films. En effet ceux-ci mesuraient en réalité 1 mètre de haut, bien loin des 1m90 des films. Les vélociraptors manquaient également de muscles faciaux nécessaires pour avoir autant d’expressions qu’ils ont dans le film. Autre élément surévalué dans le film : leur queue est capable de bouger presque comme celle d’un félin alors qu’elle était en réalité beaucoup moins flexible.

 

Pteranodon : Un animal volant qui n’est pas un dinosaure

Pteranodon

Autre créature surévaluée : le ptérosaure qui n’est d’ailleurs pas un dinosaure (ni un oiseau) et qui a une force capable de soulever un être humain, ce qui semble improbable quand on sait la fragilité de ses os.

 

Le Mosasaure de Jurassic World :

Mosasaur_Feeding_Show

Le mosasaure, qui n’est pas un dinosaure non plus, est bien plus grand et monstrueux qu’il ne l’était dans la réalité, bien qu’il fut tout de même très grand.

 

Comme nous avons pu le voir, certains dinosaures sont clairement surévalués dans leur mesure et dans leur apparence générale, mais n’oublions pas que la modification du code génétique entre en jeu et que les dinosaures présentés dans le parc ne sont à aucun moment censés être des représentations exactes de ce que la nature avait éteint 65 millions d’années plus tôt. Auriez-vous préféré voir des dinosaures plus réalistes mais moins impressionnants ou êtes-vous attaché à la version esthétique propre à la saga Jurassic Park ?


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux