Le jeu vidéo aura droit à sa propre compétition aux Jeux Olympiques d’hiver de 2018

Alors que les Jeux Olympiques d’Hiver de 2018 approchent, la société Intel vient d’annoncer la tenue d’une compétition e-sport, en amont des épreuves se tenant à PyeongChang en Corée du Sud.

L’E-sport, un phénomène qui prend de l’ampleur

Le sport électronique est devenu au fil des années un véritable pan du jeu vidéo. Avec le développement des jeux en ligne et des modes compétitifs, les joueurs ont voulu créer une pratique rassemblant les meilleurs joueurs de haut niveau. Cette pratique, c’est l’e-sport.

Fréquemment décrié et critiqué, le sport électronique prend malgré tout de l’ampleur dans la sphère du jeu vidéo. Il faut dire que les revenus qui en découlent sont de plus en plus faramineux : grâce aux diffusions en streaming et aux partenariats effectués auprès de sponsors, les recettes du marché de l’e-sport pourraient atteindre 345 millions de dollars en Europe en 2018, selon une étude menée par SuperData pour Paypal.

Une scène d’e-sport, ici de League of Legends.

Un partenariat entre le CIO et Intel

Il n’en fallait pas plus pour attirer les investisseurs et les visionnaires. Le vendredi 3 novembre, Intel, fabricant mondial de composants informatique, a en effet annoncé les Intel Extreme Masters, qui se tiendront quelques jours avant les JO 2018 de PyeongChang en Corée du Sud.

Co-organisée avec l’Electronic Sports League – qui compte 4 617 010 joueurs et qui avait d’ailleurs un stand au Paris Games Week, la compétition a également eu le soutien du Comité International Olympique.

Dans un communiqué, « le CIO s’engage à explorer davantage les liens entre les sports électroniques et le mouvement olympique. Il s’agit d’une première étape qui transformera l’avenir du sport, et nous avons hâte d’assister à cet événement ». Ci-dessous, vous pouvez voir à quoi ressemble un match e-sport.

Deux jeux e-sport : StarCraft II et Steep : Road to the Olympics

Seulement deux jeux ont été sélectionnés pour les Intel Extreme Masters : Starcraft II et Steep : Road to the Olympics. Le premier, sorti en 2010, est un jeu de stratégie sur PC qui a fait les beaux jours de la Corée du Sud en matière d’e-sport. Pour accéder à la compétition, il faudra prendre part aux phases de qualification sur Internet fin novembre. D’ailleurs, les deux meilleurs joueurs chinois s’affronteront lors d’une finale en décembre, en public, à Pékin, pour obtenir un ticket pour PyeongChang.

Le second, suite de Steep, est produit par Ubisoft et sortira le 5 décembre 2017. Il est de ce fait le jeu vidéo officiel des Olympiades 2018 et inclura toutes les licences de la compétition.

Intel précise également que la compétition sera largement diffusée : « Des partenaires télévisuels et numériques seront prochainement annoncés ». Par ailleurs, le CIO a déclaré étudier le développement de l’e-sport et pourrait même bientôt l’intégrer en tant que pratique officielle des Jeux Olympiques.


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux