Depuis que le déconfinement a débuté, nombreux sont les masques, gants ou encore mégots de cigarettes à être jetés par terre dans les rues. Des gestes d’incivilité qui sont de plus en plus au cœur des préoccupations du gouvernement. C’est la raison pour laquelle ce dernier envisage de sanctionner ces gestes d’une amende de 135 euros, contre 68 euros actuellement.

Vers 135 euros d’amende en cas de jets de masques ou de mégots ? 

Le déconfinement a vu se multiplier de tristes gestes d’incivilité : les jets de déchets sur la voie publique, notamment de masques, de mégots de cigarettes ou encore de gants. Cet inquiétant phénomène a alors poussé le gouvernement à réfléchir. Brune Poirson, secrétaire d’État à la Transition écologique, a donc annoncé que le jet de déchets sur la voie publique, que ce soient des ordures, des masques, des gants ou encore des mégots, pourra être sanctionné d’une amende de 135 euros, contre 68 euros actuellement. Une décision prise dans le cadre d’un projet de décret qui devrait être présenté à la mi-juin. Les amendes pourraient même grimper jusqu’à 375 euros, voire 750 euros en cas de procès-verbal établi par la police puis transmis au tribunal, comme l’a rapporté le ministère.

Cette décision s’inscrit de surcroît dans le cadre de la feuille de route pour l’économie circulaire ayant débuté en 2018 et qui « trouve avec le Covid-19 un nouvel écho, avec la multiplication du nombre de nouveaux déchets abandonnés liés à la crise sanitaire au lieu d’être jetés à la poubelle ».

— kristina rutten / Shutterstock.com

“Si on veut des mers et des océans propres, ça commence par des trottoirs propres”

Il faut que chacun comprenne que tout déchet jeté par terre finit souvent sa route dans l’océan. Si on veut des mers et des océans propres, ça commence par des trottoirs propres”, a commenté Brune Poirson dans une déclaration fournie à l’Agence France-Presse. “Avec la crise du Covid-19, de nombreux nouveaux déchets plastiques ont fait leur apparition sur les plages comme les masques ou encore les gants.

Par ailleurs, le ministère envisage d’augmenter le nombre de campagnes de communication afin d’inciter les citoyens à ne pas jeter leurs déchets n’importe où. Depuis ce lundi 8 juin, une campagne d’affichage en collaboration avec l’association Gestes propres, l’association des maires de France et l’entreprise Citeo, entreprise privée spécialisée dans le recyclage des emballages ménagers et des papiers graphiques, a de surcroît été lancée. À la fin du mois de juin, des spots radiophoniques sont également prévus.

Il y a énormément de délinquance environnementale qui se développe et sur laquelle l’État et des préfets sont très peu actifs. Au-delà des coûts et des effets d’annonce, il faut vraiment engager les choses sur la durée”, a commenté Jean-David Abel, vice-président de France nature environnement, ce dimanche sur Franceinfo.

1
COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
First Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
First
Invité
First

Mauvaise mesure à mon sens,il aurait été plus judicieux de démontrer à la télé le pourquoi faut pas le faire par des pubs. La sanction sera provocation…pas vu,pas pris. Je sais,c’est stupide,mais je crois connaitre le vulgum pecus français et d’origine étrangère. Depuis qu’il y a cette sanction,et pas avant,je… Lire la suite »