Pixabay

DIAGNOSTIQUER SON INTOLÉRANCE AU LACTOSE

Si vous pensez être intolérant au lactose, deux tests s’offrent à vous. Le premier est de  supprimer les produits laitiers de votre alimentation, pendant trois à quatre semaines. Attention cependant, on trouve du lactose dans la charcuterie, les médicaments et dans de nombreux produits préparés ! Si vous vous sentez mieux et que vous ne présentez plus ses symptômes caractéristiques que sont les nausées, vomissements, ballonnements, gazs, crampes abdominales, diarrhée et constipation, il peut être judicieux de supprimer le lait et ses dérivés de votre alimentation de manière définitive.

Le second est plus brutal pour votre organisme. Il s’agit de boire deux verres de lait, à jeun, et d’observer la survenue des symptômes caractéristiques. Organisez-vous bien, les symptômes peuvent durer plusieurs jours ! Et bien sûr, vous pouvez en parler à votre médecin, qui vous prescrira l’un des tests médicaux en vigueur. Enfin, pour ceux qui pourraient s’inquiéter des apports en calcium et de la solidité de leurs os, le chirurgien-oncologue Henri Joyeux rappelle que « la consommation de 3 à 4 produits laitiers par jour est une aberration. Le meilleur calcium est d’origine végétale, associé à la vitamine C, où il est absorbé jusqu’à 75 % par notre tube digestif. Alors que le calcium animal l’est, au plus, à 40 % ».

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de