intelligence artificielle
— Willyam Bradberry / Shutterstock.com

Si, actuellement, nous avions la possibilité de parler avec notre moi d’il y a 5, 10,15 ou 20 ans, il y a fort à parier qu’on aurait beaucoup de choses à se dire. Peut-être des paroles consolantes, des encouragements ou encore une conversation animée où l’on se serait dit de ne pas faire certains choix. Il s’agirait sans doute d’une expérience que beaucoup d’entre nous voudraient vivre. Justement, une femme a récemment vécu cette expérience grâce à l’intelligence artificielle.

Un portail temporel ?

Michelle Huang, une artiste de 26 ans habitant à New York, a récemment fait l’expérience « très trippante » de parler à une version plus jeune d’elle-même. Comment ? Grâce aux journaux intimes de son enfance, et à un modèle de langage d’intelligence artificielle baptisé GPT-3. Ce dernier a été conçu par le laboratoire de recherche en intelligence artificielle OpenAI.

D’après Independent, GPT-3 utiliserait l’apprentissage en profondeur pour écrire un texte que l’on croirait avoir été écrit par un être humain. En entrant les écrits de ses journaux intimes dans le GPT-3, Huang aurait pu simuler avec précision ce qu’aurait été une conversation avec son moi enfant à travers cet outil d’IA.  

« J’avais l’impression d’atteindre le passé et de pirater le paradoxe temporel : la fenêtre de la boîte de discussion ressemblait à un portail temporel qui se déroulait en temps réel. Comme si mon moi de 14 ans était assis de l’autre côté en train de taper des réponses », confie la jeune femme.

Les potentiels de l’IA soulèvent des espoirs et des inquiétudes

Huang a posé diverses questions à l’IA, notamment sur sa vision du monde et les réponses auraient été « étrangement similaires » aux réponses qu’elle aurait pu donner elle-même à l’époque. De plus, l’IA a également posé des questions à Huang. Par exemple, si elle était satisfaite de sa vie actuelle.

Sa version plus jeune simulée par l’IA est même allée jusqu’à dire qu’elle était fière de tout ce que sa version adulte a accompli. Huang a qualifié cette IA de « médium » avec un potentiel de guérison du fait qu’elle est « capable de renvoyer de l’amour dans le passé ainsi que de recevoir de l’amour d’un moi plus jeune ». Elle affirme avoir eu l’impression « d’atteindre le passé et de lui faire un gros câlin » et de le sentir « se répercuter dans le présent ».

En tout cas, beaucoup craignent le potentiel d’utilisation abusive des outils comme le GPT-3. D’ailleurs, le successeur du GPT-3 va bientôt débarquer sur le marché. Le GPT-4 sera beaucoup plus puissant et potentiellement plus dangereux que son prédécesseur. Mais Huang affirme que « la technologie n’est pas intrinsèquement bonne ou mauvaise. C’est aux humains de l’utiliser de manière intentionnelle. » Vous aimez les sujets sur l’intelligence artificielle ? Découvrez si elle pourrait causer l’extinction de l’humanité.

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Callicarpa
Callicarpa
1 mois

Le manque d’imagination oblige å « voir » pour mieux comprendre. Penser ou lire ne suffit plus, il faut en face un autre soi-même pour réfléchir … et ensuite, un double pour agir à notre place