— wichayada suwanachun / Shutterstock.com

Critiqué pour son impact négatif sur la santé mentale des jeunes ou son incapacité à protéger les mineurs des prédateurs en ligne, le réseau social Instagram, récemment acquis par l’entreprise Facebook, expérimente ces derniers temps plusieurs fonctionnalités pour réduire l’emprise psychologique des réseaux sociaux. Pour ce faire, les dernières mesures prises par Instagram prévoient un encadrement plus strict de l’âge de ses utilisateurs lors de l’inscription.

Régulièrement épinglé sur l’effet nocif qu’il peut avoir sur les jeunes, Instagram a décidé de prendre les mesures nécessaires pour protéger le jeune public sur sa plateforme. Pour ce faire, il a pris la décision de raffermir le contrôle concernant l’inscription sur sa plateforme : il faudra désormais renseigner son âge lors de la création d’un compte, bannissant ainsi la possibilité d’inscription aux utilisateurs de moins de 13 ans.

Le réseau social basé sur le partage de photos rejoint donc Snapchat, Facebook ou même TikTok, qui le réclament d’ores et déjà à leurs utilisateurs lors de l’inscription. La réclamation de cette donnée « va nous aider à assurer la sécurité des jeunes utilisateurs et à faciliter une expérience plus appropriée en termes d’âge », selon la firme californienne.

Une décision qui fait suite à d’autres mesures prises par Instagram, notamment celle de masquer le nombres de « likes » sur les publications de ses utilisateurs, dans le but de diminuer l’impact négatif de la « course à la popularité » qui s’organise parfois sur les réseaux sociaux. Enfin, malgré tous les efforts mis en œuvre par la firme, cette dernière n’a cependant pas annoncé la volonté de lutter contre les comptes de mineurs de moins de 13 ans préexistants, ni la mise en place de vérifications de la véracité des dates de naissance rentrées par les utilisateurs, qui possèdent toujours la possibilité de mentir sur leur âge…

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de