― Hakim Samsudin / Shutterstock.com

Triste nouvelle. En Indonésie, un éléphanteau de Sumatra est mort à cause d’une grave blessure infligée par un piège de braconnier. Pour tenter de sauver l’animal, les autorités locales ont dû amputer la moitié de sa trompe. Malheureusement, son état a continué à se dégrader après l’opération.

Le petit éléphant d’un an et demi a été retrouvé par les habitants de la province d’Aceh, dans le nord de l’île de Sumatra. Il était très faible et avait un collet enfoncé dans sa trompe. Deux jours après, il a succombé à une grave infection. « Nous n’avons pas pu le sauver parce que sa blessure était profonde et infectée. Nous avons fait de notre mieux pour l’aider », a déclaré Agus Arianto, chef de l’agence de protection de la nature de la province.

Inquiète de la hausse du nombre de morts d’éléphants à Sumatra, l’association indonésienne de protection de la nature Walhi a demandé aux autorités locales d’effectuer une enquête approfondie sur le sujet. Les éléphants sont ciblés par les braconniers pour leurs défenses en ivoire. En outre, la réduction de leur habitat provoque des conflits entre les animaux et les humains. Les agriculteurs sont donc tentés de s’en prendre à eux pour protéger leurs exploitations.  

A l’heure actuelle, il ne resterait pas plus de 700 éléphants sauvages de Sumatra sur l’île. Depuis 2011, l’espèce est considérée comme « en danger critique d’extinction ». Sa population a considérablement diminué au cours de ces dernières années.

COMMENTEZ

avatar
  S’abonner  
Notifier de