— Independent birds / Shutterstock.com

Les animaux ont parfois des pratiques surprenantes. Par exemple, saviez-vous que les éléphants d’Asie font vibrer leurs lèvres comme des joueurs de cuivres ? Explications.

Des chercheurs de l’université de Vienne ont étudié la manière dont les éléphants d’Asie s’expriment. Pour leur étude publiée dans la revue BMC Biology, ils ont utilisé 48 microphones et une caméra spéciale qui traduit l’emplacement des sons en couleurs, semblable à une caméra capable de détecter la chaleur. Les spécialistes ont ainsi découvert que le grincement aigu des éléphants est créé depuis leurs lèvres et non par la trompe telle une trompette.

« Nos résultats suggèrent fortement que les éléphants d’Asie forcent l’air depuis la petite cavité buccale à travers les lèvres tendues, induisant une vibration indépendante des lèvres. En dehors des joueurs de cuivres humains, le bourdonnement des lèvres n’est décrit nulle part ailleurs dans le règne animal », expliquent les auteurs de l’étude. Ils poursuivent : « Compte tenu de la complexité du mécanisme proposé, l’absence surprenante de grincement dans la plupart des sujets non liés et de l’indication d’un contrôle volontaire, nous émettons l’hypothèse que la production de grincement implique un apprentissage social. »

Ces recherches donnent naissance à d’autres découvertes récentes montrant que les éléphants sont capables d’apprendre et de répéter les nouveaux sons qu’ils entendent. « Notre étude offre de nouvelles informations sur la façon dont la flexibilité vocale et cognitive permet aux mammifères de surmonter les limitations liées à la taille de la production sonore laryngée. Cette flexibilité permet aux éléphants d’Asie d’exploiter une gamme de fréquences couvrant sept octaves au sein de leur système de communication », concluent les chercheurs.

COMMENTEZ

avatar
  S’abonner  
Notifier de