intelligence artificielle
— BLACKDAY / Shutterstock.com

Lors d’un récent sommet technologique de Bloomberg, plusieurs experts de l’industrie se sont prononcés concernant l’intelligence artificielle. Ils avertissent que ce n’est pas de la magie et qu’elle est utilisée pour nous espionner. Explications.

« Nous savons d’après les rapports qu’il y a une armée de travailleurs qui font des annotations dans les coulisses pour faire fonctionner l’intelligence artificielle à n’importe quel degré », a déclaré Alex Hanna, directrice de recherche au Distributed AI Research Institute. « Certaines personnes disent que tout cela est magique alors que non, il y a des humains derrière. »

Meredith Whittaker, présidente de la fondation à l’origine de l’application de messagerie cryptée Signal, est, elle, préoccupée par les questions de confidentialité. Confidentialité que les chatbots d’IA semblent parfois oublier. « Les modèles d’IA fonctionnent hors de la vue du public. Ils servent également de technologie de surveillance. »

La présidente de Signal ajoutant : « Ils nous surveillent à travers des ensembles de données massifs collectés auprès d’humains, qui finissent par être mis en commun par des entreprises d’IA. Ces ensembles de données ont été extraits de milliards de pages Web, glanant virtuellement des données sur quiconque a déjà utilisé Internet sans sa permission. Ces données deviennent des données sur moi. Cela n’a pas besoin d’être correct. Cela n’a pas besoin de refléter qui je suis ou où je suis. Mais cela a un pouvoir significatif sur ma vie, et ce pouvoir est mis entre les mains de ces entreprises. »

Pour rappel, sachez que l’intelligence artificielle est comparable à la bombe atomique d’après le financier Warren Buffett.

S’abonner
Notifier de
guest

1 Commentaire
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
rustinette
rustinette
7 mois

nous voilà dans le monde du futur des films de sciences fiction des années passées , pourquoi nous espionner nous les lambda ?? pauvre petits gens insignifiant que nous sommes . monde perdu