Cette intelligence artificielle est capable de débattre avec l’Homme avec une efficacité troublante

L’entreprise IBM continue sa course à la technologie en développant une intelligence artificielle capable de tenir un débat face à des humains. Project Debater a été testé dans des conditions réelles face à deux humains et les résultats sont concluants.

UNE IA CAPABLE D’EXPOSER, D’ANALYSER ET D’ARGUMENTER

C’est à San Francisco aux États-Unis que ce débat a été organisé par l’entreprise IBM. Il réunissait deux humains et Project Debater, l’intelligence artificielle fraîchement développée par les chercheurs de chez IBM. Le débat s’est déroulé de la façon suivante : chaque intervenant exposait ses idées pendant 4 minutes, ensuite chacun donnait ses arguments contre ceux des autres (à la manière d’un débat) et enfin chacun pouvait conclure en 2 minutes. Lors de son exposé, Project Debater a réussi à présenter des arguments, à citer ses sources et même à placer quelques blagues pour maintenir l’écoute du public et le tout uniquement après deux minutes de “réflexion » après l’annonce du sujet du débat.

Project Debater est doté d’une base de données qui répertorie des centaines de millions d’articles sur un panel de 100 domaines de connaissances, ce qui lui a permis de trouver de la matière pour exposer ses arguments sur le sujet du débat qui n’était pas connu à l’avance. Mais une autre capacité impressionnante de cette IA a été sa capacité à répondre presque instantanément aux arguments de ses opposants comme l’aurait fait un être humain et est même parvenu à adopter un comportement assez singulier pour une IA qui a été de ne pas répondre directement à l’argument de l’un des intervenants mais plutôt de contourner la question, un comportement humain que l’on ne pensait pas qu’une machine serait capable d’adopter.

UN COMPORTEMENT QUI IMITE CELUI DES HUMAINS

Le but d’IBM est de montrer que l’usage de l’intelligence artificielle lors d’un débat peut ajouter une nouvelle nuance en donnant des arguments purement factuels et non pas dictés par les sentiments ou le vécu comme peuvent l’être ceux des humains. Mais le comportement de Project Debater a montré une technique d’argumentation propre aux humains de contourner l’argument de l’adversaire pour ensuite faire valoir le sien en n’y répondant pas de front. Le directeur du laboratoire d’IBM en charge de cette IA, Jeff Welser, a confirmé que Project Debater avait mal interprété l’argument de l’adversaire, ce qui a mené à une réponse qui passait à côté.

Il explique également que Project Debater énonce ses arguments en fonction d’un indice de fiabilité. “Si l’IA est sûre d’avoir raison, qu’elle pense vraiment avoir compris ce que disait l’adversaire, elle va essayer d’évoquer le meilleurs argument pour contrer ce point précis.” a contrario “Si l’IA n’est pas sûre, elle va essayer d’évoquer un argument qui sera pertinent même si cela ne répond pas réellement à l’argument de l’adversaire – ce qui est un comportement adopté également par les humains, parfois.

Un autre avantage d’une telle IA est de pouvoir analyser de façon factuelle comment le langage est utilisé de manière rhétorique. Reste à voir jusqu’où les recherches pourront aller pour rendre les intelligences artificielles encore plus performantes.


L’akée est un fruit qui doit se manger bien mûr. Autrement, ses toxines vous rendront gravement malade ou vous tueront

— @DailyGeekShow