— 360b / Shutterstock.com

Même en période de troubles et de guerre, les entreprises doivent continuer de fonctionner pour ne pas sombrer. La marque de mode Hugo Boss a produit des vêtements pour l’armée d’Hitler pendant la Seconde Guerre mondiale.

En 1924, Hugo Boss a commencé sa marque de mode à Metzingen, en Allemagne. À l’époque, ce n’était qu’une petite entreprise avec une trentaine d’employés, avec un succès modéré. En 1931, soit 2 ans avant l’avènement d’Hitler au pouvoir, il adhère au Parti nazi et confectionne leurs uniformes (il avait d’ailleurs déjà commencé à fournir les uniformes pour les chemises brunes dès 1924).

Ainsi, Hugo Boss et son entreprise ont eu beaucoup à gagner en travaillant main dans la main avec les nazis durant la Grande Guerre. Son succès était tel que l’entreprise a commencé à recruter des esclaves issus des camps de concentration pour produire les grosses commandes qu’elle recevait à l’époque. Cela n’a cependant pas duré puisqu’à la fin de la guerre, Boss a été classé comme un partisan actif du Parti nazi. Il a ainsi été condamné à payer une lourde amende et a été privé de son droit de diriger une entreprise. Il perd ses droits civiques, et son gendre Eugen Holy héritera de l’entreprise à sa mort en 1948.

Aujourd’hui, Hugo Boss est une grande maison de mode de luxe, vendant des vêtements et accessoires haut de gamme dans le monde entier. Malgré son succès, son lien avec les nazis fait encore tache. En 2011, l’entreprise a notamment présenté des excuses pour ses mauvais traitements infligés aux travailleurs forcés pendant la Seconde Guerre mondiale en fournissant des uniformes aux nazis.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de