Bien qu’elle ait l’air d’être bâtie à l’écart de toute civilisation, cette cabane où les malades peuvent passer du temps avec leurs proches se trouve en réalité à moins de 200 mètres de l’hôpital universitaire d’Oslo.

Une cabane en pleine forêt où les malades et leur entourage peuvent se retrouver

Depuis 2010, la psychologue pour enfants Maren Østvold Lindheim organise régulièrement des excursions avec de jeunes patients dans le parc de l’hôpital universitaire d’Oslo, où elle travaille. Au fil du temps, elle a constaté que le contact avec la nature faisait un bien fou aux enfants malades, mais que tous n’étaient pas en mesure de rester à l’extérieur durant des périodes prolongées. C’est ce constat qui a poussé l’hôpital et la fondation Friluftssykehuset a faire appel au cabinet d’architecture et de design Snohetta, afin qu’il crée un espace en pleine nature, où famille et enfants peuvent se retrouver loin de l’environnement froid et anxiogène de l’hôpital.

D’une surface de 115 mètres carrés, la cabane a ouvert ses portes l’été dernier et a été pensée pour se fondre dans le paysage. Elle permet notamment aux jeunes patients dont le système immunitaire est affaibli de profiter de la nature sans risques. Comme l’a expliqué Lindheim : « De nombreuses travaux on démontré les effets bénéfiques de la nature sur notre corps en matière de régulation du stress. Et cela est particulièrement valable pour les enfants ». Récemment, une étude menée par des chercheurs américains a notamment montré que passer 20 à 30 minutes quotidiennes dans un parc ou au contact de la nature permettait de réduire efficacement notre niveau de cortisol, aussi appelée hormone du stress.

« Pour eux c’est vraiment un moment de liberté et de quiétude loin du quotidien de l’hôpital »

En Norvège, de nombreux établissements médicaux sont construits en dehors des centres-villes. C’est notamment le cas de l’hôpital universitaire d’Oslo, qui ne se trouve en réalité qu’à 200 mètres de la cabane. Les architectes ont créé un sentier assez large pour qu’un lit médicalisé y circule, serpentant dans les bois afin que le trajet entre l’hôpital et la cabane s’apparente à une petite randonnée en forêt. L’espace intérieur fait écho à l’extérieur avec du bois partout et de nombreuses ouvertures permettent d’apprécier la nature environnante. Pourvue d’un banc et de nombreux coussins, la pièce centrale peut être divisée en deux grâce à des portes coulissantes, et accueillir une dizaine de personnes.

Bien que la cabane ait été conçue pour les enfants, n’importe quel patient de l’hôpital peut profiter de l’espace via un système de réservation en ligne. Selon le personnel soignant, ces moments de détente durent généralement 3 à 4 heures. Comme l’a expliqué Marianne Sætre, architecte ayant travaillé sur le projet : « Les parents hospitalisés sont nombreux à réserver la cabane. Ils peuvent s’allonger par terre pendant que leurs enfants courent partout et jouent. Pour eux, c’est vraiment un moment de liberté et de quiétude loin du quotidien de l’hôpital ». De son côté, la psychologue Maren Østvold Lindheim entend continuer à utiliser cet espace pour développer de nouvelles méthodes thérapeutiques.

Actuellement, il existe deux structures de ce type en Norvège, mais la Fondation Friluftssykehuset entend en construire de nouvelles, y compris dans d’autres pays.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de