— posztos / Shutterstock.com

La Hongrie a adopté, le mardi 15 juin, une loi interdisant la promotion de contenus LGBT aux mineurs. Aussitôt, plus de 5 000 personnes ont manifesté devant le parlement hongrois à Budapest pour la défense des droits LGBT et pour dénoncer cette loi validée par le Premier ministre hongrois Viktor Orbán.

Amalgame avec la pédophilie

Le mardi 15 juin, la Hongrie a adopté une loi interdisant la « promotion » de l’homosexualité auprès des personnes âgées de moins de 18 ans. Une nouvelle qui a vite inquiété les défenseurs des droits LGBT. En effet, le Premier ministre de la Hongrie, Viktor Orbán, multiplie les restrictions visant à réduire les droits des personnes LGBT. Le gouvernement hongrois a donc décidé que « la pornographie et les contenus qui représentent la sexualité ou promeuvent la déviation de l’identité de genre, le changement de sexe et l’homosexualité ne doivent pas être accessibles aux moins de 18 ans ».

De plus, le pays a indiqué que cette loi vise à lutter contre la maltraitance des enfants et la pédophilie… Victor Orbán n’hésite d’ailleurs pas à faire le lien entre homosexualité et pédophilie. Les homosexuels « ne doivent pas franchir une ligne rouge : laissez nos enfants tranquilles », avait-il déclaré en octobre dernier. « Le fait d’ajouter ces amendements à un projet de loi qui vise à réprimer les violences faites aux enfants représente manifestement de la part du gouvernement hongrois une tentative délibérée de faire l’amalgame entre la pédophilie et les personnes LGBTI », a indiqué le directeur d’Amnesty International, David Vig, dans un communiqué.

Le Premier ministre hongrois, Viktor Orbán — Alexandros Michailidis / Shutterstock.com

Comment va s’appliquer cette loi ?

Cette loi s’appliquera donc dans les secteurs des médias, de l’édition et de la publicité. Les publicités montrant un couple d’hommes ou un couple de femmes seront désormais interdites. Les films abordant l’homosexualité tels que Le Journal de Bridget Jones ou Billy Elliot ne pourront probablement plus être diffusés avant 22h à la télévision. Cette loi concerne également les livres qui parlent de l’homosexualité. Ainsi, les sujets tels que les droits LGBT, le changement de sexe ne pourront plus être abordés dans les écoles.

Des milliers de personnes ont manifesté à Budapest, lundi dernier, devant le parlement hongrois contre cette loi. « Ces propositions vont stigmatiser davantage encore les LGBT, les exposant à une plus grande discrimination dans ce qui est déjà un environnement hostile », s’est indigné David Vig.

― Africa Studio / Shutterstock.com

La Hongrie multiplie les lois contre les personnes LGBT

La Hongrie est un pays membre de l’Union européenne dont la charte des droits fondamentaux interdit toute discrimination basée sur l’orientation sexuelle. Le pays était pourtant l’un des plus tolérants envers les personnes homosexuelles. En effet, l’homosexualité avait été dépénalisée dès 1960. Mais depuis l’arrivée de Viktor Orbán au pouvoir en 2010, la Hongrie a multiplié les lois contre les personnes LGBT et les personnes trans.

Le pays avait notamment modifié la Constitution pour interdire l’adoption aux couples homosexuels et a voté pour l’interdiction de la reconnaissance des personnes trans et pour que les changements de sexe ne puissent pas être enregistrés à l’état civil. Que pensez-vous de cette nouvelle loi votée par la Hongrie ? Pensez-vous que le pays doit sortir de l’Union européenne ?

3
COMMENTEZ

avatar
2 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
burubuFirst Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
First
Invité
First

Je me pose une question:si ce pays est précurseur en droit Lgbt, pourquoi ce revirement ? Un enfant ou preado peut se chercher sexuellement… Il copie les modèles… Je l’ai vécu. Maintenant,le pourcentage des enfants rejetant leur genre est insignifiant. Je ne suis pas pour les condamner mais les aider. C’est à leur parents de le faire…meme s’ils considère que c’est contre nature ou monstrueux. Ils faut condamner les parents qui n’aiment pas leur enfants, même s’ils sont différents. En revanche, je trouve que l’on est passé d’un extrême à l’autre, aujourd’hui on fait presque de la pub pour les… Lire la suite »

burubu
Membre
burubu

Vous avez parfaitement raison, la reconnaissance publique de l homophilie en acceptant le mariage des homophiles,ne valorise pas une civilisation. Chacun fait son choix de vie mais le garde dans sa vie privée.

burubu
Membre
burubu

Il n y a pas de honte à dire la verite,la pédophilie et l homphilie ont des points communs,ce sont des tendances naturelles à être attiré par des personnes du même genre,seule la différence d’âge et le choix de vie les distinguent, la plupart des pédophiles sont où avaient une tendance homophile. Les civilisations qui acceptent l homphilie sont historiquement sur le chemin de la décadence démographique, la diminution du nombre de naissances en Europe occidentale en est un exemple., au contraire de l’Europe Centrale comme la Pologne et la Hongrie qui protègent la famille