5 jeux vidéo qui feront de vous un véritable cowboy en vous plongeant au cœur du Far West

Vous rêvez de chevaucher un étalon sur les plaines de l’Ouest américain ou de dégainer votre colt à la moindre occasion ? Si oui, ces jeux sont faits pour vous. SooGeek vous emmène dans le Far West avec ces créations semblables aux meilleurs westerns !

 

Gun.Smoke

gun.smoke

 

Comme expliqué dans cet épisode de Geekologie, de nombreux jeux intègrent le gamer dans des univers plus ou moins proches du western. Gun.Smoke est de ceux-là : édité par Capcom, ce shoot them up plonge le joueur dans la peau d’un chasseur de primes américain nommé Billy Bob. A la recherche de criminels dont les têtes sont mises à prix, le joueur doit tirer sur les silhouettes apparaissant devant lui à mesure que l’écran avance : ce jeu est ce qu’on appelle un scrolling vertical. Sorti en 1985, il est doté d’une bande-son originale et plaisante mêlant les thèmes habituellement associés aux films western et les son 8-bit des jeux de l’époque.

 

Gunman Clive

gunman-clive

 

Commercialisé par une entreprise suédoise de jeux vidéo indépendants, Gunman Clive est une production originale sortie en 2012 sur smartphone, Mac, PC, Wii U et sur Nintendo 3DS. Cette fois, il n’est pas question de se battre pour de l’argent : vous incarnez un cowboy à la recherche de la fille du shérif, kidnappée par de vilains brigands. Dans un premier temps, ce que l’on remarque dans Gunman, c’est son aspect graphique : avec des images aux tons jaunes rappelant des photographies vieillies, le jeu est constitué de décors crayonnés. Il faudra passer 25 petits niveaux pour délivrer la belle de ses ravisseurs et si la courte durée du jeu est un de ses seuls points faibles, sachez qu’il est possible de le recommencer avec l’autre personnage jouable, Mrs Johnson.

 

Oregon Trail

oregon-trail

 

Et si vous profitiez de votre passion pour en apprendre un peu plus sur le Far West ? Créé à but éducatif, Oregon Trail fut commercialisé en 1971 et connut l’un des plus grands succès commerciaux de l’histoire des jeux vidéo. En effet, ce jeu vendu à plus de 65 millions d’exemplaires permettait à celui qui s’y aventurait d’en connaître plus sur l’histoire de la colonisation de l’Ouest par les hommes blancs. Après avoir nommé vos personnages, membres d’une même famille, Oregon Trail vous dévoile la trame du jeu : le protagoniste décide de quitter la ville d’Indépendance en 1848, pour s’installer dans l’Ouest et pour ce faire, le joueur doit décider de la date du départ mais aussi de la somme d’argent à emporter avec lui.

Toute l’organisation du voyage repose sur le joueur et sur sa capacité à prévoir les différents évènements qui l’attendront sur le chemin. En effet, une mauvaise organisation peut avoir des conséquences néfastes pour le héros et sa famille : face à la maladie ou aux morsures de serpent, le personnage a peu de chances de survivre. Là ne sont pas les seuls dangers : le jeu peut aussi vous confronter à des blessures accidentelles à cause des armes à feu, des noyades lors des traversées des rivières ou tout simplement la folie, due à l’isolement. Créé par trois futurs professeurs d’histoire, le jeu avait pour but de dévoiler les dessous de l’histoire aux élèves dans le but de les intéresser aux exodes des pionniers de l’Ouest.

 

Sunset Rider

sunset-rider

 

Shoot them up au style classique, Sunset Rider est une création de Konami, sortie en 1991 sur borne d’arcade avant de passer sur la Mega Drive et sur la Super Nintendo. Ici, le joueur peut interpréter quatre personnages nommés Steve, Bob, Billy et Cormano à la recherche de criminels dont les têtes sont mises à prix. La récompense est précisée à chaque début de niveau via un poster exhibant le visage de la cible, son prix et la mention « Dead or Alive », mort ou vif en français. Tous les personnages sont différents : de carrures diverses, ils sont en possession de plusieurs armes causant plus ou moins de dégâts selon la situation. Ces derniers sont d’une grande utilité face aux nombreux criminels qui cherchent à tout prix à vous tuer : pistolet, dynamite et couteau vous sont lancés au visage aux quatre coins de la ville dans laquelle vous évoluez. Passant du saloon à la place de la ville, le joueur promène son personnage dans un univers tiré des films classiques, quoiqu’un peu cliché.

 

Lucky Luke

lucky-luke-western-fever.1198204

 

Comment parler du Far West sans nommer le plus célèbre des cowboys ? Depuis 1987, Lucky Luke tire plus vite que son ombre sur console ! En effet, son aventure vidéoludique a débuté sur l’Amstrad CPC dans les années 80 avant de passer sur Commodore 64 en 1992 puis sur Nintendo 64 en 1994. Avec le temps, Philips et Nintendo se sont renvoyé la balle, adaptant à leur manière les histoires du personnage de Morris dans différents genres, du jeu d’action à la bande dessinée interactive. Avec, en moyenne, un jeu par année, Lucky Luke est très certainement le plus célèbre des cowboys : party-game, jeu de plates-formes, ou puzzle game, il y en a pour tous les goûts !

 

Amusantes ou complètement loufoques, chacune de ces créations vidéoludiques vous plonge dans un monde inspiré des plus grands films de cowboy. Au cœur du Far West, le joueur découvre les us et coutumes des pionniers américains grâce à des jeux éducatifs, divertissants ou complètement loufoques. Chez SooGeek, nous avons pris beaucoup de plaisir à parcourir les plaines de Red Dead Redemption. Et vous, lequel de ces jeux avez-vous préféré ?


Un homme est bien fort quand il s’avoue sa faiblesse

— Balzac