Reconstitution de C. youngorum — © Stephanie Abramowicz / Natural History Museum of Los Angeles County (NHM)

Les restes fossilisés de l’un des premiers géants marins connus ont récemment été découverts dans le Nevada. Ceux-ci révèlent l’évolution incroyablement rapide des ichtyosaures, ayant atteint une taille impressionnante en l’espace de quelques millions d’années seulement.

Une évolution fulgurante

Reptiles marins peuplant les océans terrestres il y a environ 249 millions à 90 millions d’années, les ichtyosaures possédaient une morphologie rappelant celle des baleines et des dauphins modernes. Dans le cadre de travaux récemment publiés dans la revue Science, des chercheurs de l’université de Nashville ont mis au jour les restes d’une espèce géante auparavant inconnue. Baptisé Cymbospondylus youngorum, cet ichtyosaure pouvait mesurer jusqu’à 17 mètres.

D’une longueur de 2 mètres, le crâne fossilisé décrit dans la revue Science a été découvert dans des roches vieilles d’environ 246 millions d’années, soit 3 millions d’années seulement après l’apparition des premiers ichtyosaures, nettement plus petits. Ce qui met en évidence le gain de taille spectaculaire de ces créatures sur une échelle de temps extrêmement réduite.

Si plusieurs baleines modernes atteignent aujourd’hui des tailles gigantesques, leur parcours évolutif s’est révélé nettement plus long. Les premières espèces sont apparues il y a environ 56 millions d’années, et près de 50 millions d’années supplémentaires ont été nécessaires pour qu’elles deviennent aussi massives. L’évolution rapide de l’ichtyosaure C. youngorum met par conséquent en évidence des trajectoires évolutives différentes pour ces animaux superficiellement similaires.

Le crâne fossilisé découvert par les chercheurs — © Martin Sander / Natural History Museum of Los Angeles County (NHM)

« En étudiant des lignées animales complètement éteintes comme les ichtyosaures, nous pouvons obtenir une image beaucoup plus riche de la complexité et des points communs dans l’histoire de la vie terrestre », souligne Neil Kelley, chercheur à l’université Vanderbilt et co-auteur de l’étude.

« Les baleines n’ont pas bénéficié de conditions aussi favorables »

L’écosystème au sein duquel évoluait C. youngorum s’avérait très différent de ceux que l’on observe dans les océans actuels, avec des chaînes alimentaires beaucoup plus courtes, et une profusion de créatures, incluant notamment d’anciens parents du calmar appelés ammonoïdes, qui auraient permis de soutenir la croissance fulgurante de ces reptiles marins.

« Cette surabondance de nourriture a permis aux grands ichtyosaures d’évoluer et de perdurer, et les modèles de flux d’énergie dans cet ancien réseau alimentaire montrent qu’une autre espèce géante d’ichtyosaure aurait pu survivre au sein du même environnement », note Lars Schmitz, co-auteur de l’étude. « Les baleines n’ont pas bénéficié de conditions aussi favorables et ont donc mis beaucoup plus de temps pour devenir les mastodontes que nous connaissons aujourd’hui. »

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments