service streaming
— Krakenimages.com / Shutterstock.com

Un bouleversement notable a émergé avec le lancement d’une nouvelle fonctionnalité par Plex, un service de streaming, qui permet de visualiser les choix de visionnage de ses contacts. Cette initiative, nommée « Découvrir ensemble », a suscité des réactions mitigées, allant de l’indignation à la désapprobation.

La fonctionnalité, perçue comme une intrusion inopportune dans la sphère privée des utilisateurs, a été largement critiquée. En effet, elle semble imposer un aspect social indésirable à un service privilégié par beaucoup pour la diffusion de leurs collections personnelles. Comme le rapporte 404 Media, le scandale s’est intensifié lorsque des utilisateurs ont rapporté recevoir des e-mails récapitulatifs hebdomadaires de Plex, révélant parfois des détails sur les habitudes de visionnage, y compris pornographiques, de leurs contacts.

À l’origine, Plex se présentait comme un service de serveur multimédia gratuit, destiné à créer un espace de streaming personnalisé. Récemment, la société a cherché à redorer son image, notamment en lançant un service de streaming gratuit financé par la publicité en 2019. La fonction « Découvrir ensemble » s’inscrit dans cette démarche de monétisation, mais elle a engendré des conséquences inattendues et parfois humoristiques, tout en soulevant des inquiétudes quant à son aspect dystopique.

Le mécontentement s’est propagé sur les forums officiels de Plex, avec des utilisateurs dénonçant un manque de respect pour la vie privée. Le principal reproche est que cette fonctionnalité est activée par défaut, et non sur une base volontaire, surprenant de nombreux utilisateurs. 

Plex a tenté de répondre aux critiques sur 404 en indiquant avoir mis en place un processus d’information par email et via l’application, mais les nombreuses plaintes suggèrent un échec de communication. De plus, certains soulignent les risques potentiels liés à la divulgation des données, notamment pour ceux qui possèdent des collections de films aux origines douteuses, mettant en lumière les dangers associés à ce type de partage de données.

S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments