Image d’illustration ― PhotosbyAndy / Shutterstock.com

La semaine dernière, des policiers de Washington D.C. ont fait une découverte macabre après avoir reçu un signalement. Ces derniers ont trouvé cinq fœtus morts au domicile d’une militante anti-avortement. Une enquête a été ouverte pour découvrir l’origine des fœtus retrouvés sur place.

Macabre découverte à Washington D.C. : les policiers ont retrouvé cinq fœtus dans une maison, rapporte le New York Times. Les fœtus ont été retrouvés dans la maison de Lauren Handy, la directrice du groupe anti-avortement Progressive Anti-Abortion Uprising. Les policiers se seraient rendus sur place après avoir été informés de la présence de matériel à risque biologique potentiel dans l’habitation située au sud-est de la ville. C’est ainsi qu’ils ont découvert les cinq fœtus dans des sacs et des glacières.

Interrogée par les autorités, Lauren Handy a déclaré qu’elle voulait enquêter sur les fœtus, car ils faisaient partie d’avortements tardifs ou d’avortements vivants. Le chef de la police, Ashan M. Benedict, affirme de son côté que les fœtus ont été avortés de façon légale. « Il ne semble pas y avoir quoi que ce soit de criminel à ce sujet, à l’exception de la façon dont ils sont entrés dans cette maison », a-t-il déclaré.

Ainsi, une enquête a été ouverte pour retracer les origines des fœtus et pour savoir comment ils se sont retrouvés dans la maison de la militante contre l’avortement.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments