Ⓒ Paramount Pictures/ Warner Bros./ Studio 43

Quels sont les films à voir absolument au moins une fois dans sa vie ? Cette question difficile et très large revient très souvent. On a pourtant souhaité s’y attaquer au Daily Geek Show. Parmi les listes foisonnantes de films à regarder, on retrouve de nombreux classiques et en général les mêmes suggestions de longs-métrages : La Ligne verte, In the Mood for Love, Apocalypse Now, 2001, l’Odyssée de l’espace, La Liste de Schindler, Forrest Gump, les films de la Nouvelle Vague française, l’expressionnisme allemand et plus encore. 

Cette fois-ci, alors que l’on aurait pu facilement tomber dans le même genre de liste impersonnelle, répétant ad nauseam les films sus-cités, nous avons décidé de faire autrement. Nous vous proposons une sélection de 10 films – auxquels on ne pense pas forcément – à voir au moins une fois dans sa vie.

10. Gran Torino

Oubliez tout ce que les médias racontent sur Clint Eastwood et qui n’a rien à voir avec sa riche et éblouissante filmographie. Depuis que le légendaire acteur hollywoodien s’est mis derrière la caméra, Clint Eastwood n’a cessé de nous bluffer. Du très réussi au moins bon, Clint Eastwood s’inscrit désormais parmi les meilleurs réalisateurs d’Hollywood. Après Million Dollar Baby, Clint Eastwood est de retour en 2008 avec Gran Torino et frappe très fort. 

Anti-conforme, anti-académique et à contre-courant des thèmes évoqués dans l’air du temps, Gran Torino a le mérite d’aller à fond dans son propos. Avec, au centre, Walt, vétéran de la guerre de Corée, raciste, misanthrope, profondément seul et grincheux, vivant dans un quartier principalement asiatique. Un personnage à première vue antipathique mais extrêmement singulier dans le cinéma parfois trop mignonnet de l’industrie. Malgré tout, une amitié – ou du moins du respect – se crée entre Walt et ses voisins, Thao et Sue, en dépit de leurs divergences. 

Gran Torino fait alors le portrait d’une certaine Amérique, multiculturelle, notamment celle des délaissés et des gangs qui sévissent dans ces quartiers pauvres et modestes. Clint Eastwood propose une mise en scène solide et inspirée au milieu de laquelle il partage l’affiche avec de jeunes acteurs parfaitement à la hauteur du défi et du récit raconté. Violent et difficile, Gran Torino n’oublie pourtant jamais d’user d’humour, de tendresse et se fait ainsi souvent touchant. L’un des meilleurs rôles de Clint Eastwood pour l’une de ses plus belles œuvres. 

COMMENTEZ

avatar
  S’abonner  
Notifier de