9 films pour les fans du cinéma d’action à voir en cette fin d’année

Les vacances d’été sont bel et bien terminées, et ça se voit aussi dans les salles : fini les blockbusters estivaux tous publics qui se suivent et se ressemblent… Place aux films d’action pure et dure !

Barry Seal 

Tom Cruise aux manettes d’un avion et le nez chaussé d’une paire d’aviator, ça vous rappelle rien ? Trente années ont passé depuis la sortie de Top Gun, mais l’infatigable acteur / producteur / cascadeur n’en a pas fini avec les pirouettes aériennes. Et pour l’occasion, il campe le moins conventionnel des pilotes : Barry Seal. Tour à tour contrebandier pour le compte de Pablo Escobar, informateur de la DEA (l’organisme américain de lutte anti-drogue) et indic’ de la CIA, le bonhomme est parvenu à réaliser l’impossible : empocher le beurre, l’argent du beurre, et les faveurs de Medellin. Avec Doug Liman à la réal’ (Mr. & Mrs. Smith, La mémoire dans la peau), Tom Cruise redevenu pilote et un score de 88 % sur Rotten Tomatoes, impossible de se défiler. Sortie le 13 septembre.

Justice League 

Zack Snyder est un habitué des projets réputés impossibles : il a réinventé le péplum avec un 300 devenu culte (« This is Sparta! ») et un Watchmen aussi sombre que majestueux. Alors quand les studios lui ont confié la Ligue de justice (oh mes oreilles saignent…), il n’a pas hésité. Après un Superman poussif aux combats illisibles mais aux qualités graphiques indéniables… Après un Batman V. Superman plombé par la tronche de Doomsday, le Lex Luthor cartoonesque et le cultissime « Martha! »… Zack Snyder fait le pari que la troisième fois sera la bonne : Wonder Woman, Aquaman, Cyborg, Flash, Superman et Batman dans un seul et même film… Comment se foirer ? Sortie le 15 novembre.

Thor Ragnarok 

A l’image de Hulk et Daredevil, Thor fait partie de ces super-héros Marvel qui n’ont jamais eu droit à une adaptation digne de ce nom. Inutile de s’étendre sur les fiascos Daredevil et Hulk (tous deux sortis en 2003) qui mettent tout le monde d’accord. Les deux premiers Thor étaient décevants. Le premier était d’un ennui monstrueux et sans panache, tandis que le deuxième a tenté de combler ses lacunes scénaristiques à grands renforts d’effets spéciaux tous azimuts. Mais nos prières ont été entendues : avec un Thor Ragnarok parsemé de couleurs flashy (merci Les Gardiens de la Galaxie…), qui emprunte au comics World War Hulk et aux buddy-movies, Marvel a su raviver l’espoir de millions de fans désemparés. Sortie le 25 octobre.


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux