Crédit : Wikipédia

George Sand, l’écrivaine politique

Contrairement à ce que laisse supposer son nom, George Sand est une femme. Son vrai nom est Amantine Aurore Lucile Dupin. Elle est née à Paris en 1804. Son père, aristocrate, meurt quand elle est âgée de quatre ans. Sa mère la délaisse, et c’est sa grand-mère paternelle qui l’élève. En 1822, elle épouse le baron François Dudevant avec qui elle a deux enfants, puis divorce en 1831. C’est en 1832, à l’occasion de son premier roman Indiana, qu’elle prend le pseudo de George Sand. Les femmes auteures étant méprisées à l’époque, c’était monnaie courante d’emprunter un prénom masculin pour écrire. Provocatrice, elle n’hésite pas à s’habiller parfois en homme afin de forcer les limites imposées aux femmes et ainsi accéder à certains lieux interdits. Elle crée le scandale en s’affichant avec le poète Alfred De Musset ou le musicien Frédéric Chopin.

A partir de 1836, elle affiche sa position politique dans ses nouveaux romans, influencée par ses amis républicains et socialistes. Elle n’hésite pas à utiliser sa plume pour faire la promotion de ses idées sur l’émancipation de la femme, dont le droit des femmes à s’affranchir, à gérer leur fortune et leur vie sexuelle. Déçue des effets de la révolution française de 1848, notamment en ce qui concerne la condition féminine, George Sand se replie sur elle-même. Elle décide de se consacrer désormais à sa vie privée et à l’écriture de romans inspirés de sa vie à la campagne et de son autobiographie Histoire de ma vie paru en 1854. Elle décède en 1876, dans sa maison de campagne à Nohant, dans l’Indre.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de