San Andreas
© Doc Searls / Flickr

Il existe certains endroits du monde qui semblent être très sûrs, mais qui sont loin de l’être à cause de certaines menaces naturelles cachées à la vue de tous. C’est le cas de la Californie où se trouve la faille de San Andreas, une faille géologique qui menace la région de terribles tremblements de terre.

Une faille qui menace de rompre à des moments imprévisibles

La faille de San Andreas est une faille géologique de transformation continentale qui s’étend du nord au sud sur une distance d’environ 1 200 kilomètres à travers l’État américain de la Californie. La faille de San Andreas forme la limite tectonique entre la plaque du Pacifique et la plaque nord-américaine. Son mouvement est un décrochement latéral droit et la faille se divise en trois segments, chacun avec des caractéristiques différentes et des degrés de risques sismiques différents.

Cette faille géologique est située à proximité de très grandes villes californiennes, et elle a été responsable de certains des tremblements de terre les plus dévastateurs des États-Unis. C’est notamment le cas du tremblement de terre de 1906 à San Francisco. L’intensité de ce séisme a été estimée à une magnitude de 7,8. Cette terrible catastrophe a fait au moins 3 000 morts et a causé des dégâts matériels colossaux. D’autres évènements sismiques du même genre vont inévitablement se produire à cause de la faille de San Andreas, et ils sont malheureusement imprévisibles.

En effet, il est impossible d’arrêter ou d’anticiper le mouvement des plaques. Tout ce que l’on sait, c’est que le mouvement de ces plaques les unes par rapport aux autres a été d’environ 4 à 6 centimètres par an depuis le début du 20e siècle. Certaines parties de la ligne de faille ont cependant été déplacées jusqu’à plusieurs mètres lors des tremblements de terre qui ont secoué la région. Lors du tremblement de terre de 1906 à San Francisco, la faille s’est déplacée de 6,4 mètres.

San Francisco
San Francisco en ruine, 1906

Pas de séismes majeurs depuis les seize dernières années

Selon les experts, ce sont les sections nord et sud aux extrémités de la faille qui sont les plus fragiles. Malgré cette fragilité, la faille semble stable jusqu’à présent, et elle n’a provoqué aucun tremblement de terre majeur depuis 2006. Quoi qu’il en soit, cela ne signifie nullement qu’il n’y a aucun risque qu’un séisme se produise prochainement. En ce qui concerne l’historique scientifique de cette célèbre faille, elle a été identifiée pour la première fois en 1895 par le professeur Andrew Lawson.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la faille n’est pas nommée d’après la ville de San Andreas, mais d’après le lac de San Andreas, un petit plan d’eau qui s’est formé dans une vallée entre les deux plaques. Suite au tremblement de terre de 1906 à San Francisco, c’est encore le professeur Lawson qui a conclu que la faille s’étendait jusqu’au sud de la Californie.  En dehors de son importance géologique, la faille de San Andreas a également une grande importance dans la culture populaire. Elle a notamment fait l’objet d’un film avec Dwayne Johnson en tête d’affiche.

S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Wayan JC
Wayan JC
1 mois

Ce sont les aleas de la vie, mais les humains en sont peu conscients.
Ils finiront par croire au changement climatique dans toutes circonstances tant la propagande a des effets sur leur conscient