— pixinoo / Shutterstock.com

Récemment, Facebook a imposé des restrictions de plus en plus strictes sur les contenus liés à la désinformation et l’incitation à la haine ou la violence. Après les conspirationnistes de QAnon et les propos négationnistes sur l’Holocauste, c’est maintenant au tour des contenus anti-vaccins d’être interdits sur la plateforme de réseau social.

Facebook a annoncé que les contenus qui découragent les personnes à se faire vacciner – y compris pour un vaccin contre le Covid-19, si et quand ce sera disponible – seront désormais interdits sur le réseau social. Si Facebook interdit déjà les publicités diffusant de fausses informations sur les vaccins, c’est désormais toutes les propagandes contre les vaccins et toutes les théories du complot qui y sont liées qui sont bannies de la plateforme. En revanche, les discussions sur l’anti-vaccination sur les comptes et groupes personnels restent autorisées. Ce nouveau changement chez Facebook sera appliqué dans les prochains jours.

Dans un article de blog, le géant des médias sociaux a déclaré que l’interdiction faisait partie d’une tentative plus large de « soutenir les efforts de vaccination » à travers le monde. L’entreprise de médias sociaux a en effet accepté de s’associer avec l’Organisation mondiale de la santé et le Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF) pour amplifier les messages de santé publique sur les vaccins dans le monde. Cette décision entre également dans le cadre d’une nouvelle campagne de santé publique visant à diffuser des informations sur le vaccin contre la grippe, a rapporté The Guardian.

Face à la pression croissante des législateurs, de plus en plus de changements semblent s’opérer chez Facebook. En effet, après l’interdiction des comptes QAnon et des publications négationnistes, la politique du réseau social contre la désinformation s’intensifie.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de