4 jours travaillés pour 5 payés : une expérience qui pourrait bien révolutionner le monde du travail

Afin d’améliorer la productivité de ses employés, une entreprise néo-zélandaise a décidé de tenter une expérience peu commune dans le monde du travail : sur une période de deux mois, ses employés ont été payés pour 5 jours de travail par semaine mais pour seulement 4 jours de travail effectif. Et les résultats de l’étude s’avèrent positifs, à un tel point que l’entreprise envisagerait de rendre ce changement permanent.

Un pari risqué

C’est un pari risqué qu’a pris la firme néo-zélandaise Perpetual Guardian, qui s’est pour l’occasion associée à des chercheurs de l’Université d’Auckland. Le principe était pourtant simple : permettre à son personnel, soit plus de 200 personnes, de bénéficier de trois jours de congés tout en continuant de leur fournir le même salaire hebdomadaire. Les employés furent d’abord sceptiques lors du début du test. Or, lors de la fin de l’essai, les résultats s’avérèrent plus que prometteurs : ceux-ci ont révélé que le niveau de stress des employés était passé de 45 % à 38 % et que le rapport travail/vie personnelle s’était amélioré, de 54 % à 78 %.

Cela constituait un risque dans la mesure où cet essai aurait pu entraîner une baisse générale de la productivité de l’entreprise. Mais tout au contraire la productivité a été maintenue, comme s’en réjouit Andrew Barnes, fondateur de la firme : « Notre équipe de direction a indiqué que les résultats de l’entreprise n’avaient pratiquement pas changé avant et pendant l’essai (…) et les données de l’enquête ont montré une augmentation marginale dans la plupart des équipes ». Les résultats de cette étude pourraient-ils s’étendre à l’ensemble de la société ?

Une mesure durable ?

Par conséquent, Andrew Barnes a donné son accord pour que cette mesure devienne permanente dans son entreprise. Un choix judicieux et positif. « Si vous pouvez avoir des parents qui passent plus de temps avec leurs enfants (…) êtes-vous susceptible d’obtenir de meilleurs résultats éducatifs ? (…) Êtes-vous susceptible d’avoir moins de problèmes de santé mentale lorsque vous avez plus de temps pour prendre soin de vous et de vos intérêts personnels ? Probablement« , a-t-il déclaré. Barnes encourage ainsi les autres entreprises à adopter cette mesure.

Nul doute qu’en créant un environnement de travail plus sain, tout en réduisant le temps de travail et en maintenant le même salaire, les salariés seront plus aptes à travailler efficacement. En effet, des recherches ont déjà montré que travailler à plein temps pouvait être dangereux pour la santé (physique et mentale) des employés, d’autant que la productivité s’avère être diminuée lorsque ces derniers sont contraints à se concentrer trop longtemps d’affilée. Il y a tout à gagner avec cette mesure ; le plus dur reste à faire, c’est-à-dire la faire accepter à une plus grande échelle.


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux