— fizkes / Shutterstock.com

Lorsqu’on a une vie active, avoir du temps libre est devenu un objectif presque obsessionnel pour un grand nombre de gens. Mais avant d’effacer des activités de votre agenda, sachez qu’avoir trop de temps libre peut être nocif pour le bien-être. Selon une nouvelle étude, avoir plus de cinq heures de temps libre par jour provoque plus de stress.

Au-delà de cinq heures par jour, le temps libre n’est plus bénéfique

Avoir du temps libre est devenu un objectif personnel pour un grand nombre d’individus ayant une vie active. En effet, on essaie chaque jour de trouver un peu de temps pour lire un livre, passer du temps avec ses proches, faire le ménage, faire une sieste, ou tout simplement pour ne rien faire. Mais il faut savoir que contrairement à de nombreuses idées reçues, avoir trop de temps libre peut être contreproductif et induire du stress, ce qui est particulièrement mauvais pour notre santé mentale. Selon une nouvelle étude réalisée par les chercheurs de l’université de Pennsylvanie et de l’université de Californie à Los Angeles, un excès de temps libre est effectivement associé à une diminution de la sensation de bien-être.

« Les gens se plaignent souvent d’être trop occupés et expriment leur désir d’avoir plus de temps. Mais plus de temps est-il réellement lié à un plus grand bonheur ? Nous avons constaté que le manque d’heures discrétionnaires dans une journée entraînait un stress accru et un bien-être subjectif plus faible », a déclaré le Dr Marissa Sharif, auteure principale de l’étude, dans un communiqué. Ainsi, selon l’étude publiée dans le Journal of Personality and Social Psychology, même si le bien-être peut effectivement être amélioré avec un peu de temps libre, cette tendance a une limite, et elle se situe à cinq heures par jour. Au-delà de cinq heures de temps libre par jour, le bien-être sera remplacé par du stress.

Ce stress est notamment induit par le fait que lorsqu’on dispose de trop de temps libre, on aura tendance à perdre notre productivité et nos objectifs. Cette théorie est particulièrement vraie en ce qui concerne les individus qui sont sans emploi et qui sont à la retraite. L’étude a également précisé que le fait d’avoir beaucoup de temps libre ne posait pas de problème si ceux qui sont concernés savent bien le gérer. L’étude a en effet démontré que la corrélation entre l’excès de temps libre et le stress diminuait lorsque ce temps était utilisé pour des « activités physiquement ou mentalement engageantes », comme la pratique du sport, ou d’autres passe-temps productifs ou sociaux.

Bore-out travail
— pathdoc / Shutterstock.com

Une tendance observée chez la majorité des participants à l’étude

Pour aboutir à ces conclusions, l’étude a examiné le temps libre sous plusieurs angles. Tout d’abord, les chercheurs ont analysé les données de 21 736 Américains entre 2012 et 2013. Ces participants ont fourni un compte rendu détaillé de ce qu’ils ont fait au cours des 24 heures et un compte rendu de leur sentiment de bien-être. L’analyse a montré qu’au début, à mesure que le temps libre augmentait, le sentiment de bien-être des gens augmentait également. Mais le bien-être et le sentiment de bonheur ont commencé à se stabiliser vers deux heures de temps libre, puis à décliner vers cinq heures de temps libre.

L’équipe a ensuite mené deux expériences en ligne, avec les données de 2 565 participants dans l’un et 4 046 autres dans l’autre, dans le but de s’assurer que les résultats n’étaient pas simplement dus à des contextes particuliers dans lesquels de nombreux individus qui luttent contre la dépression ont beaucoup de temps libre, a rapporté The Guardian. Dans les deux expériences, il a été demandé aux participants d’imaginer une quantité définie de temps libre par jour et ce qu’ils en feraient. Le résultat des deux expériences a confirmé le fait que ceux qui avaient un niveau de temps libre élevé ressentaient moins de bien-être que ceux qui avaient un niveau de temps libre modéré. Les chercheurs ont cependant précisé que cette étude avait une limite, dans la mesure où des paramètres comme la personnalité et les circonstances de vie n’ont pas été pris en compte dans l’étude. Combien de temps libre avez-vous par jour ?

COMMENTEZ

avatar
  S’abonner  
Notifier de