Selon une vaste étude, les hommes sont bien plus narcissiques que les femmes

Etre narcissique concerne aussi bien les hommes que les femmes… mais est-ce que cela est identique chez les deux sexes ? Une étude très sérieuse s’est penchée sur ce trouble de la personnalité en observant en détail les comportements d’hommes et de femmes narcissiques. Il s’avère que cet amour de soi est davantage développé chez… les hommes.

À QUOI RECONNAIT-ON UNE PERSONNE NARCISSIQUE ?

En psychanalyse, le narcissisme est décrit comme « un état mental dans lequel les gens ont un sens exagéré de leur propre importance, un besoin profond d’attention et d’admiration excessives, des relations troublées et un manque d’empathie pour les autres « .

Caractérisé notamment par de l’égocentrisme et un certain dédain des autres, le narcissisme concerne d’après une étude, réalisée en 2009, 6% de la population américaine. Néanmoins, même s’il est similaire en de nombreux points, ce trouble se manifeste différemment selon le sexe des individus. Afin de mieux comprendre ce trouble, une étude a été réalisée en 2016 sur des femmes et des hommes souffrant de narcissisme.

POURQUOI LES HOMMES S’AIMENT-ILS PLUS QUE LES FEMMES ?

Trois éléments ont été plus particulièrement analysés : le leadership/autorité, l’exhibitionnisme et l’admissibilité. S’ils sont présents chez tous les narcissiques, ces trois particularités peuvent être plus ou moins marquées. Sur le premier point, un écart se creuse déjà entre les hommes et les femmes. Les hommes, généralement plus empreints d’assurance et de désir de pouvoir, ont tendance à dominer les autres, justifiant cette donnée.

Cependant, c’est en matière d’admissibilité que les hommes se démarquent totalement des femmes : plus susceptibles de s’ouvrir à des choses étrangères, ils parviennent aussi plus facilement à les exploiter à leur avantage que les femmes. Enfin, en matière d’exhibitionnisme, les deux sexes se valent, n’hésitant pas à user de vanité et d’égocentrisme.

DES DISPARITÉS EN FORME DE REFLETS DE NOTRE SOCIÉTÉ ?

Au total, ce sont plus de 475 000 participants et témoignages qui ont été épluchés dans le cadre de cette étude et un constat ressort : les hommes sont plus narcissiques que les femmes. Si ce constat s’étale sur 30 ans, il montre bien que la situation a peu évolué en trois décennies mais aussi que la société peut également jouer un rôle dans ces résultats.

A cause des stéréotypes sexuels, les traits narcissiques peuvent plus ou moins se développer, ce qui expliquerait le développement de ce trait de caractère chez les hommes. D’après Emily Grijalva, professeur à l’UB School of Management :

« Les individus ont tendance à observer et à apprendre les rôles de genre dès le plus jeune âge, et peuvent être confrontés à des réactions négatives pour avoir dévié des attentes de la société. En particulier, les femmes reçoivent souvent des critiques sévères parce qu’elles sont agressives ou autoritaires, ce qui fait pression sur les femmes, plus que sur les hommes, pour qu’elles suppriment les comportements narcissiques. »


Au lieu de mettre en joue quelque vague ennemi, mieux vaut attendre un peu qu’on le change en ami

— Georges Brassens