— addkm / Shutterstock.com

La pandémie de coronavirus a mis en exergue l’un des plus grands problèmes de notre société : la famine. Les pays en voie de développement ne sont pas les seules victimes de ce mal. Une nouvelle enquête a montré que près de 26 millions de personnes manquent de nourriture aux États-Unis, un record sans précédent pour le pays.

Une personne sur cinq souffre de la faim dans certains États

Selon une nouvelle enquête du Washington Post se basant sur les données du Census Bureau des États-Unis, près de 26 millions d’Américains n’ont pas eu assez de nourriture au cours de la dernière semaine du mois d’octobre et le début du mois de novembre. Ainsi, au moins un adulte sur six souffre de la faim, et cela ne prend en compte que les ménages avec des enfants. Divers organismes caritatifs ont souligné que c’était un record dans le pays depuis 1998. Un triste record dans la mesure où la situation ne s’est pas améliorée à Thanksgiving, l’une des célébrations les plus importantes du pays.

S’il est vrai que ce problème existe depuis longtemps, il a largement été accentué par la pandémie de Covid-19. En effet, de nombreuses personnes ont perdu leur travail durant la pandémie, diminuant inéluctablement le revenu de nombreux ménages et limitant l’accès à la nourriture. Environ 778 000 individus ont demandé des allocations de chômage au cours de la semaine passée, soit trois fois plus de demandes qu’en 2019, a rapporté Independent. Outre la diminution des revenus, une nette augmentation du prix des denrées alimentaires a également été observée au niveau mondial, a noté le World Economic Forum.  

Par ailleurs, il y a également davantage de bouches à nourrir dans les familles depuis la fermeture des écoles. En effets, de nombreux enfants ont également perdu l’accès gratuit au repas qui leur est donné à l’école, et leur nourriture est désormais à la charge des parents qui n’ont pas les moyens de subvenir aux besoins de tout le ménage. Il a été noté que certains États américains ont été beaucoup plus touchés par cette crise alimentaire. À Houston et au Texas, c’est un adulte sur cinq qui souffre du manque de nourriture. Des situations similaires ont également été observées dans l’Arizona, l’Ohio et la Pennsylvanie.

― Ivan Marc / Shutterstock.com

Une crise alimentaire difficile à maîtriser

Pour faire face à cette crise, les banques alimentaires se sont mobilisées pour fournir le plus de repas possible aux plus démunis. Malheureusement, la nourriture n’est pas toujours suffisante alors que des files d’attente de milliers de voitures peuvent être observées dans certains États. En Arizona, par exemple, plus de 2 000 voitures font la queue à la banque alimentaire St Mary à Phoenix dès le début de la distribution de nourriture. À New York, de longues files d’attente se sont également formées dans les cuisines communautaires. Dans la grosse pomme, un enfant sur six souffre de la faim, a noté Feeding America.

Au niveau mondial, la situation n’est pas plus reluisante. Selon l’OXFAM, la faim risque de tuer plus de personnes que le Covid-19 au sein des communautés les plus pauvres du monde. Selon les estimations de la confédération, plus de 12 000 personnes pourraient mourir de faim chaque jour si des actions ne sont pas réalisées pour faire face aux conséquences économiques et sociales de la pandémie. Cette constatation est également confirmée par les données du Programme alimentaire mondial des Nations unies qui estime que 130 millions de personnes supplémentaires pourraient être confrontées à une insécurité alimentaire aiguë d’ici la fin de l’année.

3
COMMENTEZ

avatar
3 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
3 Auteurs du commentaire
FreeAmazighde simple bon sens !RUSTINETTE Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
RUSTINETTE
Invité
RUSTINETTE

le partage ça existe, certains sont gavés et d’autre n’ont rien, que les riches donnent aux pauvres de quoi se nourrir, monde égoïste, les Etat peuvent subvenir aux besoins de ces gens alors que font_ils ???

de simple bon sens !
Invité
de simple bon sens !

Allez hop …. c’est le moment d’importer massivement des pauvres …. comme cela les « pauvres » en Amérique se sentiront … moins pauvres … et moins seuls ! Pauvres de tout Pays … rassurez-vous, nous avons truqué les élections ( avec les méthodes socialistes … voir venezuela … chavez, maduro ) … nous sommes aux manettes… nous allons multiplier les pauvres tout en enrichissant les milliardaires gauchistes du net ! Ah ah … cela « marche » comme « en marche » ! Vive la pauvreté, vive les Pauvres,vive l’immigrations des pauvres, et …..vive les milliardaires du net et leurs petits soldats … les journalistes… Lire la suite »