Sans qu’on s’en rende vraiment compte, il y a tout autour de nous plein d’espace vide, même si on a l’impression qu’on est plus entouré par des objets solides. Mais il faut savoir qu’en fait, la matière n’est pas vraiment solide étant donné que tout est composé de minuscules particules, à savoir les atomes. Or les atomes sont essentiellement remplis d’énergie, mais aussi d’espace vide entre chaque atome.

Une question d’échelle et de grandeur

Pour plus de précision, tout ce qui nous entoure est en fait composé de 99,99 % d’espace vide. Et cela ne concerne pas uniquement les objets, étant donné que même les êtres vivants, et les humains en l’occurrence, sont également constitués d’atomes. Cela peut, par exemple, signifier que si l’on compresse l’humain pour éliminer les espaces vides, nous pourrions être aussi petits qu’une bille.

Afin de mieux comprendre cette théorie du vide, on pourrait imaginer qu’en faisant gonfler la taille d’un atome à environ un million de fois, l’atome aura la taille d’un melon. À l’intérieur de ce melon-atome, on trouvera évidemment un noyau et des électrons.

Mais même à cette taille, le noyau et les électrons resteront invisibles à l’œil nu. Cela signifie que l’atome serait en fait comme un melon complètement vide, et que sa coque serait juste un champ d’énergie très mince. Bref, en changeant l’échelle de grandeur d’un atome, on verrait très clairement que ce n’est que du vide.

Des représentations de molécules dans le vide © Pixabay

L’espace vide, qu’est-ce que c’est exactement ?

Quoi qu’il en soit, cela n’explique pas le fait que nous ayons plus l’impression d’être entourés par du solide que par du vide. Mais l’incompréhension vient du fait que c’est la notion d’espace vide qui est incomprise.

Comme mentionné précédemment, les atomes sont également composés de beaucoup d’énergie et d’électrons. Or, les électrons doivent avoir chacun leur propre espace. Et si les électrons sont mobiles, mais même si c’est le cas, l’espace entre eux ne peut être rempli par rien d’autre, et ce sont ces espaces entre les électrons qu’on désigne par espace vide.

Dans la physique quantique, l’espace vide est composé d’ondes dont l’énergie occupe l’espace. Par ailleurs, même si l’énergie peut être représentée par le vide quantique, c’est un vide perceptible. Cette énergie est notamment émise par les électrons qui sont alors dépourvus de volume, mais dotés d’une énergie à quantité négligeable.

Cela signifie en premier lieu que les objets « solides » que nous ressentons au toucher sont effectivement du vide, un vide composé d’une force électromagnétique perceptible au toucher. En second lieu, cela signifie donc également que finalement, nous ne faisons tous que flotter dans un monde presque entièrement composé de vide. Autrement dit, tout est question de perspective.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de