— Nailotl/Shutterstock.com

Le volcan Popocatépetl, qui veut dire « colline qui fume » en langue nahuatl, a soudainement explosé le jeudi 9 janvier 2020. L’éruption, qui a duré 90 minutes environ, était visible à plusieurs kilomètres à la ronde. Elle était accompagnée de projections de cendres et de pierres incandescentes avec une colonne de fumée atteignant plus de 8.000 mètres d’altitude.

Comme nous le rapporte Futura Planète, les autorités ont demandé aux 25 millions d’habitants résidant dans la zone de vigilance de rester à 12 km de distance au moins du volcan et de se préparer à une éventuelle évacuation. Pour rappel, le volcan Popocatépetl est resté 70 ans inactif et c’est en 1994 qu’il se réveilla et commença à régulièrement recracher du gaz et des cendres. La dernière explosion majeure du volcan date du 22 janvier 2001. Cela entraîna la destruction du dôme et la formation d’une colonne éruptive de plus de 13 km.

En raison de son caractère explosif, le Popocatépetl a été placé sous haute surveillance. Malgré l’éruption du jeudi 9 janvier, l’état d’alerte volcanique de niveau jaune, qui signifie « une activité explosive de niveau faible à intermédiaire » avec « une possibilité de coulées pyroclastiques et de boue de courte distance », n’a pas été donné.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de