or épave

En 1875, le S.S. Pacific fait naufrage au large du Canada et des États-Unis, emportant avec lui la vie de 270 passagers et une immense quantité d’or. Depuis cette année fatidique, il n’y a plus eu de nouvelles de ce paquebot ni de sa marchandise. Cependant, pendant près de 30 ans, un homme n’a cessé de rechercher le S.S. Pacific et ses efforts ont fini par payer.

Sur la piste du S.S. Pacific

Jeff Hummel s’est mis en tête de retrouver l’épave et n’a pas lésiné sur les moyens. Ses recherches ont débuté en 1993. Il a constitué une équipe qui a consulté les documents historiques et calculé les vents et les courants par rapport à la trajectoire du navire dans l’espoir de pouvoir définir un champ de recherche où pourraient se trouver les restes du navire.

Après avoir délimité ce périmètre, Jeff Hummel est allé sur le terrain pour rencontrer les pêcheurs ayant leurs habitudes autour du lieu présumé du naufrage. Alors que les chances de retrouver l’épave étaient minces, un morceau de charbon coincé dans un filet de pêche a suffi à changer la donne. En effet, ce morceau de charbon a été analysé dans un laboratoire et les chercheurs ont affirmé qu’il venait d’une mine de charbon située dans l’Oregon. La mine en question appartenait justement au propriétaire du S.S. Pacific.

Les chercheurs ont alors organisé pas moins de douze expéditions sous-marines autour du lieu où le charbon a été découvert. Et ils ont fini par retrouver le fameux navire disparu 147 ans plus tôt.

épave navire

Une ténacité qui a porté ses fruits

Comme nous l’avons écrit précédemment, le S.S. Pacific a embarqué une quantité d’or considérable. Cet or était resté dans le navire. A l’époque, sa valeur équivalait à 100 000 dollars. Mais au moment où l’on écrit ces lignes, la valeur de cet or est de 10 millions de dollars, ou 9,4 millions d’euros environ.

Mais Jeff Hummel et son équipe n’ont pas touché le gros lot pour autant car la loi américaine dispose que les descendants des victimes du naufrage doivent être les premiers à réclamer leur part du butin. Justement, quatre personnes se seraient déjà manifestées. Jeff Hummel ne déchante pas pour autant et souhaite déjà s’attaquer à de nouveaux défis.

Aux dernières nouvelles, il souhaitait ouvrir un musée à Seattle. Il espèrerait d’ailleurs obtenir l’autorisation d’extraire l’épave des eaux pour pouvoir la restaurer et l’exposer dans son musée.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments