© Falklands Maritime Heritage Trust / National Geographic

On peut trouver de nombreux trésors dans le fond des océans, et parmi les plus importants d’entre eux figure le célèbre navire Endurance de l’explorateur Ernest Shackleton. Recherché depuis son naufrage en 1915, ce navire a enfin été retrouvé dans les fonds marins au large de l’Antarctique.

Un navire perdu depuis près de 107 ans

Sir Ernest Henry Shackleton était un explorateur anglo-irlandais célèbre pour ses voyages de découverte en Antarctique dont l’objectif final était d’atteindre le pôle Sud. La plus célèbre de ces expéditions a notamment été celle de 1914-1917, voyage durant lequel il a perdu son navire : l’Endurance. La construction de cette goélette à trois mâts a notamment été achevée au mois de décembre 1912, et il a aussitôt pris la mer depuis le Sandefjord en Norvège afin d’effectuer le voyage transatlantique organisé par Ernest Shackleton. Malheureusement, le navire n’est jamais arrivé au bout de son voyage.

En effet, après avoir dérivé pendant plusieurs mois avec la banquise de la mer de Weddell, sans cesse percuté et broyé par la glace, la coque de l’Endurance a fini par céder. Ainsi, l’équipage a décidé d’abandonner le navire le 24 octobre 1915 et un mois plus tard, à la date du 21 novembre 1915, le navire a fini par couler. Plus de cent ans après le naufrage, l’épave de l’Endurance a finalement été retrouvée en Antarctique. Le navire légendaire était enfoui à 3 008 mètres de profondeur et à environ 7 kilomètres de l’endroit où il a coulé.

Une épave dans un incroyable état de conservation

Notons que la découverte de l’Endurance a été réalisée un mois après le 100e anniversaire de la mort de Sir Shackleton. C’est une équipe de chercheurs du Falklands Maritime Heritage Trust, dirigée par le géographe John Shears, qui a réalisé cette fabuleuse découverte. Le Dr Shears et son équipage de 64 personnes ont réalisé leur expédition « Endurance 22 » à bord du navire brise-glace Agulhas II pour un voyage qui a commencé au Cap, en Afrique du Sud, début février 2022.

Le plus étonnant concernant la découverte de cette épave est son état de conservation. En effet, le navire est dans un état incroyablement bon. « C’est de loin la plus belle épave en bois que j’aie jamais vue. Elle est droite, intacte et dans un brillant état de conservation », a notamment déclaré Mensun Bound, directeur de l’exploration de l’expédition, à BBC News. Les explorateurs ont même assuré que le nom du navire pouvait encore être lu sur la poupe. D’après les experts, les températures froides de la mer de Weddell auraient joué un rôle clé dans la préservation du navire.

Si le navire a effectivement été retrouvé, il ne sera pas repêché. En revanche, le site où se trouve l’épave sera protégé puisqu’il a été classé monument historique en vertu du traité sur l’Antarctique. Si quelques images et vidéos de l’épave ont déjà été largement partagées sur les différents médias, un documentaire plus complet sur cette dernière est en cours de préparation par National Geographic. Le reportage sera diffusé cet automne dans le cadre de la série « Explorer » du média, a rapporté Axios.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments