Si votre enfant vous explique parfois qu’il prend le thé ou qu’il va jouer dans le jardin en compagnie de son ami imaginaire, il n’y a pas de quoi s’inquiéter. Bien au contraire. En effet, ce serait en fait le signe d’un esprit créatif.

Le produit d’une imagination débordante

Les amis imaginaires sont beaucoup plus communs qu’on ne l’imagine. Selon une étude datant de 2004, près de 65 % des sujets affirmaient avoir eu un ami imaginaire aux alentours de l’âge de 7 ans. S’il fut un temps où les parents pouvaient trouver cela inquiétant, de nombreuses recherches menées au cours de la dernière décennie ont cependant montré que ces fameux « amis imaginaires » étaient simplement le produit d’une imagination débordante.

Selon Ansley Gilpin, chercheuse en psychologie à l’Université de l’Alabama : « Aujourd’hui encore, beaucoup de parents sont effrayés lorsqu’ils découvrent que leurs enfants parlent avec des personnes qui n’existent pas. Mais comme de nombreuses études l’ont montré, n’importe quel enfant peut être amené à avoir un compagnon imaginaire, et cela n’est en aucun cas le signe d’un quelconque problème ou trouble mental. »

Les chercheurs ont par ailleurs découvert que les enfants qui ont des amis imaginaires pourraient être mieux armés pour bâtir de véritables relations au cours de leur vie.

Le compagnon imaginaire, un ami qui vous veut du bien.

« L’imagination n’est pas une chose futile dont on se débarrasse »

Parue dans le Journal of Experimental Child Psychology en 2013, une autre étude s’est penchée sur l’impact des amis imaginaires sur le discours interne de l’enfant, connu pour améliorer les capacités cognitives de ceux qui s’y adonnent. Et il s’est avéré que les enfants qui avaient des compagnons imaginaires étaient plus susceptibles de se livrer à ce genre de discours que ceux qui n’en avaient pas.

Marjorie Taylor, chercheuse ayant abordé la question des amis imaginaires dans ses travaux, a estimé que la capacité à créer un personnage imaginaire est le signe d’un esprit particulièrement créatif, et que cette imagination débordante apportera des bénéfices au sujet, tout au long de sa vie. D’après la scientifique : « L’imagination n’est pas une chose futile dont on se débarrasse une fois sorti de l’enfance. »

Soyez cependant rassuré, si avoir un compagnon imaginaire est le signe d’un esprit créatif, l’inverse n’indique en aucun cas des capacités intellectuelles plus limitées.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de