Le bassin du Congo

foret-equatoriale-congo

La forêt amazonienne a beau être plus vaste, celle du Congo est encore plus inexplorée. Le bassin du Congo, qui couvre tout de même 15 % du continent africain, a toujours été source de fascination, pour les locaux comme pour les étrangers. Le pays, que Henry Morton Stanley fut le premier à découvrir en 1876, est essentiellement peuplé par les Bantous et demeure actuellement un des endroits les plus mystérieux au monde.

 

La région du lac Vostok, en Antarctique

lake-vostok

Même au 21e siècle, l’Antarctique demeure un mystère. L’un des endroits les plus intrigants de cette région de glace est incontestablement le lac Vostok. Situé à l’est, on raconte que la glace a recouvert ce point d’eau il y a 15 à 25 millions d’années, ce qui expliquerait pourquoi on y fait souvent la découverte de fossiles et de nouvelles formes de vie. Découvert en 1993, le lac Vostok n’a que très peu été exploré et les échantillons qui y ont été prélevés n’ont toujours pas donné de réponses quant à son histoire.

 

La fosse des Mariannes

sous-eau

Alors que nous ne connaissons que très peu de choses sur les océans et mers de la planète, la fosse des Mariannes est l’endroit sous-marin sur lequel nous avons le moins d’information. Ce gouffre aquatique est le segment le plus profond de l’océan comme en atteste le Challenger Deep, le point le plus profond jamais observé, qui se situe à 10 900 mètres de profondeur.

Cela dit, les rares infos dont disposent les scientifiques sur la fosse des Mariannes, décrivent un endroit fascinant qui abrite des créatures uniques et étranges, habituées à la pression des hauts-fonds et aux températures extrêmes des profondeurs océaniques, comme la baudroie des abysses. Bref, c’est incontestablement l’endroit le moins exploré au monde !

 

Tous ces endroits du globe ont l’air aussi somptueux que mystérieux. Au bureau, si certains aimeraient partir à la découverte de la richesse culturelle birmane, les autres préfèreraient plonger au milieu des magnifiques paysages aquatiques de la Grande Barrière de corail.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de