— Charles-Edouard Cote / Shutterstock.com

Boire de l’alcool est une activité très prisée par un grand nombre de personnes. Sans excès ni acte irréfléchi, cela reste inoffensif. Pour éviter les problèmes, il est également utile de connaître certaines informations sur l’alcool, notamment ses effets sur notre corps et notre métabolisme.

Le métabolisme de l’alcool : comme ce produit est traité par notre corps

En premier lieu, il faut connaître le métabolisme de l’alcool et savoir que cette substance est principalement décomposée par le foie, qui peut métaboliser environ une boisson standard par heure. Des facteurs tels que l’âge, le poids, le genre, l’état de santé et la quantité de nourriture consommée peuvent cependant affecter la vitesse à laquelle le corps peut traiter l’alcool. Par ailleurs, le traitement de l’alcool par le corps ne fonctionne pas de la même manière que la digestion des aliments. En fait, dès que l’alcool entre dans le tractus gastro-intestinal, environ 20 % de cet alcool est directement absorbé par la circulation sanguine, puis il est transporté dans le cerveau et le reste du corps.

Cet alcool directement absorbé par le sang va être éliminé par le corps via la sueur, l’urine et l’haleine. Les 80 % restants vont dans l’intestin grêle pour être métabolisés. Il est possible de ralentir ce mécanisme en mangeant de la nourriture tout en buvant. Pour être éliminé du corps, cet alcool sera traité par le foie. En effet, le foie produit des enzymes qui décomposent les molécules d’alcool. Mais lorsque quelqu’un boit de l’alcool trop rapidement, le foie ne peut pas traiter tout l’alcool au même rythme, et il reste donc dans le corps. En général, une personne en bonne santé subira généralement les effets d’une boisson alcoolisée dans les 15 à 45 minutes suivant son absorption.

Une moyenne d’une heure pour éliminer 35 cl de bière dans le sang

Et plus le taux d’alcoolémie d’une personne est élevé, plus les effets sont prononcés. Quant à savoir au bout de combien de temps tout cet alcool finira par quitter notre corps, il faut en moyenne environ une heure au corps pour éliminer une boisson standard. Plus précisément, l’alcoolémie diminue généralement de 0,1 à 0,15 gramme par litre de sang par heure. Cette vitesse peut notamment être calculée grâce à la « droite de Widmark ». Les personnes qui tolèrent bien l’alcool, comme les personnes dépendantes à cette substance, peuvent l’éliminer plus rapidement.

Bien évidemment, plus on boit, plus l’alcool met du temps à quitter le corps. Une boisson standard, qui équivaut à 35 centilitres de bière ordinaire, augmentera généralement la teneur en alcoolémie d’un adulte masculin en bonne santé de 70 kilogrammes de 0,02 à 0,03 gramme par litre de sang. Il est toujours important de noter que l’effet qu’aura une boisson sur le pourcentage d’alcool dans le sang peut varier considérablement en fonction d’un groupe complexe de facteurs personnels. Par ailleurs, il est également important de savoir que l’alcool qui a été ingéré pourra encore être détecté dans l’urine entre 12 à 36 heures après son absorption, et pendant 24 heures dans l’haleine.

Quant à savoir s’il existe un moyen pour éliminer plus rapidement l’alcool du corps humain, cela n’est pas possible dans la mesure où il ne peut être éliminé que par l’enzyme alcool déshydrogénase, la sueur, l’urine et l’haleine. Boire beaucoup d’eau, dormir, prendre une douche froide ou boire du café ou autre boisson énergisante n’accéléreront pas le processus. En fait, tout ce qui a été cité précédemment aide juste à soulager certains effets de l’alcool, mais ne permettra pas de faire baisser le taux d’alcoolémie plus rapidement. Comme cité précédemment, plus on boit de l’alcool, plus le corps prendra du temps à l’éliminer. Ainsi, le meilleur moyen d’éviter les soucis est de se montrer raisonnable.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de