Entrez dans l’univers loufoque de Dr Slump, le premier manga du créateur de Dragon Ball

Si on vous demande de nous donner le nom d’un manga d’Akira Toriyama, vous allez sans doute répondre Dragon Ball. Pourtant, bien avant de créer les aventures de Sangoku, le mangaka s’est fait connaître grâce à une autre œuvre culte : Dr Slump. Ce manga aussi loufoque et prenant que son illustre petit frère vos invite à faire connaissance avec une fillette à l’allure ordinaire mais aux pouvoirs extraordinaires. SooGeek vous dit tout sur ce manga peu connu et sur son héroïne aux grosses lunettes. 


Dans le petit village Pingouin vit un brillant scientifique, le docteur Senbei Norikami. Inventeur talentueux, cet homme loufoque a beau être très respecté, il vit seul dans son laboratoire. Pour mettre un terme à cette solitude, il décide de créer un androïde qui pourra lui tenir compagnie. Le robot en question porte des lunettes, a des cheveux violets et ressemble tellement à une petite fille de 13 ans que le docteur lui donnera un prénom : Arale.

dr-slump-manga

Cependant, pour ne pas éveiller les soupçons, le professeur prétend aux habitants du village que le robot est sa sœur. Toutefois, Arale ne connait rien de la vie des humains. En prime, elle possède une force surhumaine et est capable de courir à Mach 1.5. C’est donc en enchaînant les bêtises qu’elle va se faire des amis, apprendre à vivre comme les humains et changer à jamais la vie des habitants de Pingouin.

Aussi connu que Dragon Ball, Dr Slump est le premier manga publié par Akira Toriyama aussi bien dans le Weekly Shonen Jump qu’en tomes réguliers. La publication de la série a commencé au Japon en 1981 et a duré jusqu’en 1985. C’est seulement 10 ans plus tard que les lecteurs français ont pu découvrir les aventures de la petite cyborg à lunettes au travers des 18 tomes regroupant ses aventures. Le succès de la série permettra à Arale de devenir héroïne d’anime à 2 reprises, une première fois au milieu des années 80 et une deuxième fois entre 1997 et 1999.

Jonglant entre science-fiction, comédie et romance, Dr Slump est un manga qui ne se présente pas comme une grande histoire. Les chapitres sont une succession de petites histoires dont Arale et le docteur Norikami sont les principaux protagonistes. Entre les tentatives du docteur pour séduire et les bêtises de la petite cyborg, on n’a pas le temps de s’ennuyer. L’humour siège d’ailleurs en bonne place, n’hésitant pas à faire quelques blagues très pipi/caca. Un cocktail surprenant pour figurer dans les pages du Jump, mais la patte Toriyama fait mouche, d’autant que l’auteur aime aussi intervenir dans les aventures de sa jeune héroïne.

De plus, même si c’est sa première oeuvre publiée, on y retrouve tout ce qui fait le charme des mangas d’Akira Toriyama : son chara-design reconnaissable entre 1 000, de l’humour à toutes les pages ou presque, des êtres robotiques, une cohabitation entre humains et machines, des véhicules futuristes et des palmiers. Cependant, même si elle allie le quotidien à la science-fiction, Dr Slump est une histoire qui a de quoi en rappeler une autre que vous avez pu côtoyer étant enfant.

dr-slump-arale

Œuvre aussi touchante que drôle, Dr Slump peut être vue comme une réinterprétation moderne de l’histoire de Pinocchio. Comme Gepetto, le docteur Norikami est un homme seul qui a besoin de quelqu’un a ses côtés, mais aussi de combler l’absence causée par la perte de son fils. Arale quant à elle est comme Pinocchio : un enfant créé de toutes pièces qui découvre le monde et apprend à y vivre même si cela nécessite parfois de provoquer des catastrophes. Le manga dépeint également à sa manière une vision d’un monde où hommes et robots cohabiteraient au quotidien.

En plus de ses aventures papier, Arale s’est invitée à plusieurs reprises dans des jeux vidéo. Tout d’abord, Dr Slump a eu sa propre transposition en jeu vidéo en 1999. Le titre est un jeu mêlant plateforme et aventure développé par Bandai et prenant place dans l’univers du manga. Arale a par la suite joué les incrustes dans les aventures de Sangoku, apparaissant à plusieurs reprises dans le manga et dans l’anime Dragon Ball. Enfin, la petite fille a eu l’occasion de faire parler ses talents dans le jeu de combat Dragon Ball Z : Budokai Tenkaichi 3 mais aussi dans le jeu cross-over J-Stars Victory VS.

dr-slump-j-stars

Dr Slump a beau être le premier manga d’Akira Toriyama, il est aussi culte que Dragon Ball, surtout au Japon. Première star de l’auteur n’hésitant pas à faire des cameos dans des mangas et dans des jeux, Arale est un peu comme l’enfant que nous avons été : curieuse, parfois maladroite mais toujours prête à s’amuser et à sourire. Malgré un univers un peu kitch pour certains, le manga vous emporte dès les premières pages avec son humour et son univers où la science-fiction rencontre le quotidien. En résumé une oeuvre incontournable à lire et à relire !


Les amis sont ceux qui vous forcent au bonheur.

— Denys Gagnon