— Kemeo / Shutterstock.com

Les poulets domestiqués par l’Homme plus tard qu’on ne le pensait ? C’est en tout cas ce que suggère une nouvelle étude. Explications.

Des poulets importants pour nos sociétés

Une récente étude suggère que les poulets ont probablement été domestiqués des milliers d’années plus tard que nous le pensions. Il est aussi possible qu’ils aient été considérés à l’origine comme des animaux exotiques ou des animaux vénérés par la culture, et non comme un aliment. L’étude précise de surcroît que le riz pourrait avoir joué un rôle clé dans ce processus.

Les poulets sont une espèce originaire d’Asie du Sud-Est. Depuis plus de 2 000 ans, ils ont joué un rôle essentiel dans nos sociétés. Il s’agit de l’une des principales espèces cultivées pour l’alimentation. Toutefois, nous ne savons toujours pas quand ni comment leur domestication a débuté.

Des études génomiques ont de leur côté expliqué que les poulets ont été domestiqués il y a environ 7 000 à 8 000 ans, voire 10 000, en Chine, en Asie du Sud-Est ou en Inde. Ils auraient atteint l’Europe il y a près de 7 000 ans.

— Imageman / Shutterstock.com

Les premières mentions artistiques de poulets en Europe

Les poulets sont représentés dans l’art européen pour la première fois sur des poteries corinthiennes du VIIe siècle avant J.-C., autrement dit il y a seulement 3 700 ans. En réalité, plusieurs indices sont en faveur de la théorie d’une domestication précoce. Des indices récoltés en 2020 lors de l’analyse de 863 poulets du monde entier. Résultat : les poulets domestiques proviennent aujourd’hui d’un seul évènement de domestication et se croisent avec d’autres espèces locales pour former des groupes génétiquement distincts.

Toutefois, deux autres études récentes, détaillées par ZME Science et publiées dans Antiquity et The Proceedings of the National Academy of Sciences, ont mentionné une tout autre théorie. Pour la première étude, des chercheurs ont utilisé la datation au radiocarbone et découvert que 23 os de poulets venant d’Eurasie et d’Afrique étaient plus récents qu’on ne le pensait. « C’est la première fois que la datation au radiocarbone est utilisée à cette échelle pour déterminer l’importance des poulets dans les sociétés primitives. Nos résultats démontrent la nécessité de dater directement les premiers spécimens proposés, car cela nous donne l’image la plus claire à ce jour de nos premières interactions avec les poulets », a expliqué le Dr Julia Best, membre de l’université de Cardiff et l’une des auteurs de l’étude.

La seconde étude s’est appuyée sur une réévaluation des os de poulets trouvés sur des sites archéologiques. « Cette réévaluation complète des poulets démontre d’abord à quel point notre compréhension de l’époque et du lieu de la domestication des poulets était erronée. Et encore plus excitant, nous montrons comment l’arrivée de l’agriculture de riz sec a agi comme un catalyseur à la fois pour le processus de domestication du poulet et sa dispersion mondiale », a détaillé le professeur Greger Larson, membre de l’université d’Oxford et l’un des auteurs de l’étude.

— C.Lotongkum / Shutterstock.com

Les poulets aujourd’hui

Le Dr Ophélie Lebrasseur, membre du CNRS et qui a travaillé sur cette deuxième étude, a ajouté : « Le fait que les poulets soient si omniprésents et populaires aujourd’hui, et pourtant domestiqués relativement récemment, est surprenant. Notre recherche met en évidence l’importance de comparaisons ostéologiques solides, d’une datation stratigraphique sécurisée et de la mise en place des découvertes précoces dans leur contexte culturel et environnemental plus large. »

Aujourd’hui, les poulets sont les volatiles les plus répandus sur Terre. Toutefois, cela n’est pas bon pour eux. En effet, la plupart d’entre eux ne vivent jamais plus d’un an et plus de 50 milliards sont abattus chaque année pour la consommation, sachant que cela ne comptabilise pas les poussins mâles abattus car ils sont considérés comme inutiles par l’industrie de la ponte. De plus, certaines sources estiment que 7 milliards de poussins mâles sont abattus. Un terrible problème pour une espèce autrefois adulée culturellement.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments