LA PRIVATION

Empêcher un Homme de dormir a un impact neurologique. Rythmée par les réveils incessants à l’aide de sons, de lumière ou de coups, cette mécanique infernale imposée fait de nombreux dégâts au prisonnier. Cet article les énumère tout en prenant soin de les analyser scientifiquement.

De même, en échangeant de la nourriture contre des renseignements, le risque sanitaire à court terme est avéré. De leur propre chef, certains réclusionnaires utilisent la grève de la faim comme méthode pour attirer l’attention médiatique sur leurs conditions de détention.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de