Un protocole expérimental utilisant la réalité augmentée permet aux personnes à mobilité réduite d’avoir l’impression de danser debout et d’en ressentir toutes les sensations. DGS vous dévoile cette surprenante innovation !

Présenté à l’Estruch en juin 2013, ce projet fait partie d’une enquête plus large sur l’utilisation de « la machine » comme un système de réadaptation à petit budget. Et cela permettrait aux personnes victimes d’un handicap physique de retrouver leurs fonctionnalités physiques, et ce sur une durée de 3 mois.

La performance, appelée « Caracoleando en el Espejo  » a été créée et présentée par Victoria Martínez Alés et Cristina Roca. Cristina a partagé son point de vue du corps avec Victoria, lui permettant de « danser sur ses pieds ». L’enquête a également abouti à l’élaboration d’un nouveau vocabulaire à travers les gestes pour la chorégraphie à travers laquelle Victoria (l’utilisateur) pourrait communiquer à Cristina (l’interprète) et lui envoyer en temps réel des instructions pour contrôler ses jambes virtuelles et improviser pendant la présentation.

C’est touchant de voir que de tels projets sont montés afin de permettre aux personnes à mobilité réduite de retrouver la sensation de danser. C’est également une façon originale de les aider à la rééducation ! Et vous, pensez-vous que ce projet puisse aider les personnes handicapées à retrouver l’usage de leurs jambes avec le sourire ?

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de