Historique : une immense cavité vient d’être découverte dans la mythique pyramide de Khéops

La nouvelle vient d’être dévoilée ! On a appris hier, jeudi 2 novembre, qu’une cavité aussi grande qu’un avion de 200 places avait été découverte au sein de la pyramide de Khéops. On vous en dit plus sur cette découverte exceptionnelle !

 

Une coopération internationale

C’est grâce à des scientifiques égyptiens, français, canadiens et japonais qu’un espace vide long d’une trentaine de mètres au sein de la plus grande des pyramides de Gizeh a été découvert il y a quelques jours.

Cette étude, publiée dans la revue Nature, sur la pyramide de Khéops, grande de 139 mètres de haut, nous montre donc qu’elle n’a pas dévoilé tous ses secrets 4500 ans après sa construction. La manière dont est construite cette pyramide de Kheops, au même tire que les autres pyramides de Gizeh, sont des défis lancés aux égyptologues, car on ne sait pas comment a été édifiée cette pyramide, d’où cette découverte exceptionnelle.

Une découverte historique

La mission, réalisée par les scientifiques de Scan Pyramids Project, a donc permis de découvrir que la cavité en question se situait au-dessus de la grande galerie qui relie les trois chambres connues, dont celle du roi et de la reine. Plusieurs hypothèses sont alors émises par les scientifiques qui ont fait cette découverte, mais aucune ne peut encore justifier la présence de cette étrange cavité de 30 mètres.

« Le ‘grand vide’ est totalement clos, rien n’a été touché depuis la construction de la pyramide. C’est une découverte très enthousiasmante. »

Kunihiro Morishima, partenaire de la mission ScanPyramids.

C’est avec des technologies de pointe, qui permettent de voir à travers les monuments que cette découverte a été faite et la tâche n’a pas été facile au vu des dimensions de cette pyramide : 230 mètres de large, pour une hauteur de 139 mètres ! Alors comme faire pour sonder cette pyramide sans y faire le moindre trou ?

 

Un vide découvert grâce à des particules cosmiques

Si la découverte a pu être faite, ça n’est pas physiquement mais grâce à trois machines placées à trois endroits différents. Ce sont trois équipes de « muographes » qui ont sondé Khéops sans y percer le moindre trou.

On nous explique que cette technique permet aux chercheurs de mesurer la quantité de particules qui sont récupérées derrière un objet à sonder. Si les chercheurs constatent alors un excédent à un endroit, c’est que les muons ont traversé moins de matière, donc du vide.

Pour reprendre les éléments du dictionnaire, on nous explique que les muons aussi appelés « électrons lourds » en raison de leur charge électrique négative, naissent dans les cascades de particules que provoquent les collisions continuelles entre les rayons cosmiques venus de l’espace et les atomes de la haute atmosphère. Cette technologie, la muographie, est utilisée en général pour explorer l’intérieur des volcans.

 

Cette découverte exceptionnelle nous montre qu’il est donc essentiel de poursuivre ces recherches car elles nous serviront un jour à percer le mystère de la construction des pyramides. Pour l’instant, les théories reposent sur des hypothèses sans véritables preuves tangibles.


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux