Dans le centre de la France, et plus particulièrement dans le Puy-de-Dôme, un alignement d’une trentaine de monolithes multi-millénaires a été trouvé. Il s’agit d’une découverte importante puisque c’est la première fois que de tels alignements sont découverts dans cette zone géographique. Explications.

Une trentaine de monolithes

L’ensemble a été découvert en élargissant l’autoroute A75. Les fouilles, qui s’étendent désormais sur plus de 1,6 hectare ont révélé une série de 30 monolithes en basalte mesurant entre 1 m et 1,60 m de hauteur. De plus, cinq pierres forment un fer à cheval, et six blocs “régulièrement espacés” constituent un cercle de 15 m de diamètre. En Auvergne, c’est la première fois qu’un tel alignement est découvert.

Comme d’autres se situant à Belz, par exemple, ces menhirs ont été abattus. Vraisemblablement dans le but de les faire disparaître du paysage, on a retrouvé des traces de mutilations ou encore de la terre qui a été intentionnellement jetée par-dessus. Les chercheurs estiment que cela est certainement lié à un changement “de communauté ou de croyance”. 

Une particularité intéressante

Hormis les quelques dispositions que nous vous avons citées ci-dessus, qui sont exceptionnelles, une particularité a retenu l’attention des chercheurs. La perspective était, en effet, très travaillée. L’ensemble suit d’ailleurs un axe nord-sud, et les plus grands menhirs se situent en haut de la pente au nord, quand les plus petits sont au sud.

Une autre découverte fait état d’une véritable “sculpture” au sein de l’un d’entre eux. Cela constitue le premier et le seul exemplaire de ce type connu en Auvergne. On y retrouve ainsi “une éminence arrondie, posée sur des épaules sommairement dégrossies, ainsi que deux petits seins”. En outre, la sépulture d’un homme de grande taille, recouverte d’un cairn de 14 m de long et de 6,5 m de large, a été découverte à proximité. Pour l’Inrap, qui s’occupe des fouilles, elle a subi le même sort que les monolithes, c’est-à-dire qu’à un moment donné, les contemporains ont essayé de s’en débarrasser.

Malheureusement, nous n’avons pour le moment aucun indice de datation quant à ces menhirs. Pour connaître une chronologie précise, il faudra compter sur la série d’analyses qui sera prochainement mise en place par l’Inrap. Les estimations actuelles jugent que cet ensemble remonte à une époque située entre le Néolithique et l’Âge du bronze.

Des menhirs, en Bretagne

COMMENTEZ
1

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Louis DENIS Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Louis DENIS
Invité
Louis DENIS

15cm de diamètre , êtes vous si sur ??? . Très petits sur une si grande surface de 1,6 Ha