Vous avez certainement déjà entendu parler des ravages que fait le plastique au niveau de l’environnement ? On parle de pollution par le plastique et de pollution de nos mers et océans. Pourtant, vous vous demandez surement comment résoudre ce problème alors que le plastique est omniprésent dans notre quotidien ?

Le tri et le recyclage : deux solutions qui ne sont pas unanimement adoptées

Actuellement, plusieurs start-ups et organismes se lancent dans le système de tri des déchets ménagers et de leur recyclage pour les transformer en produits neufs réutilisables. Pourtant, si cette solution semble en tout point superbe, l’entreprise Citéo, qui se charge du recyclage à l’échelle nationale, dénote que tous les ménages ne sont pas engagés dans le tri des déchets d’emballages. Une enquête réalisée par Ipsos a même fait ressortir que 12 % des ménages ne trient jamais leurs déchets.

Pour pallier ce problème, il existe des campagnes de communication et de sensibilisation des ménages sur l’importance du tri. En parallèle, il existe également un projet de loi sur l’économie circulaire qui prévoit de consigner les bouteilles en plastique, qui sera discuté au Sénat fin septembre 2019 puis passera à l’Assemblée nationale.

Le principe de cette loi est simple : imposer une taxe sur la bouteille remboursée si le consommateur la rapporte après consommation aux points de collecte prévus à cet effet pour que la bouteille puisse ensuite être recyclée. Toutefois, cette mesure législative pose quelques problèmes. D’une part, cette législation ne concernera que les bouteilles en plastique et non les autres types de déchets. D’autre part, les municipalités et les recycleurs devront ainsi faire une croix sur les déchets en plastique qu’ils exploitent pour leur activité.

12 % des ménages ne trient pas leurs déchets.

L’entrée en scène de la tarification incitative de la gestion des déchets municipaux

Actuellement, les ménages paient aux municipalités ou aux intercommunalités, une facture « déchets » pour leur permettre d’assurer la taxe d’enlèvement des ordures ménagères. Il s’agit d’un impôt local calculé à partir de la valeur locative des logements, à l’instar de la taxe d’habitation.

Toutefois, cette taxe au montant fixe peut ne pas inciter les ménages à trier ou réduire leurs déchets puisque ces comportements citoyens ne seront de toute façon pas récompensés. Le principe de la tarification incitative consiste ainsi à facturer la collecte des déchets non triés au volume ou au poids tout en maintenant le conteneur des déchets triés gratuit.

Comme l’explique Slate, « il ne s’agit pas de créer une nouvelle taxe mais de modifier le principe de calcul d’une taxe existante ». En d’autres termes, plus vous sortirez votre conteneur de déchets résiduels, plus son volume sera important et plus la taxe que vous payerez sera conséquente.

Des résultats probants

Une étude réalisée par le ministère de l’Environnement a observé les impacts de ce nouveau système sur une petite minorité de la population française. Il en a résulté que le tri à domicile a augmenté de 30 % ; l’apport volontaire du verre s’est accru de 12 % et la quantité de déchets produits par les ménages concernés a même baissé de 10 %.

Si cette mesure était propagée à grande échelle, cela nous permettrait peut-être de réaliser les objectifs ambitieux de la loi sur la transition écologique et pour la croissance verte de 2015 qui veut que 25 millions de Français(e)s soient couvert(e)s en 2025 ? Peut-être, mais il faudrait encore compter sur le soutien des décideurs politiques.

COMMENTEZ
6

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
5 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
6 Auteurs du commentaire
chrisfraiseberrySTOPsimoninKurt Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
brazier
Invité
brazier

C’est aussi encourager à aller mettre ses ordures dans la poubelle du voisin ou à les jeter sur les aires de stationnement le long des routes ou pire encore à les balancer dans la nature.

simonin
Invité
simonin

j habite a la campagne une village fait ça a cote de chez nous le resultat : tous les gens jettent leurs poubelles dans la nature et les bois sont tapisses de poubelles en tout genre jusqu au appareil electromenager alors non c est une mauvaise idee