dauphin
Image d’illustration — juerginho / Shutterstock.com

Disparue il y a 25 millions d’années, une espèce de dauphin avait de longues dents saillantes similaires à des défenses. Une nouvelle étude décrit cet étrange prédateur marin.

Une dentition impressionnante

Les chercheurs de l’université d’Otago, en Nouvelle-Zélande, ont publié les résultats de leur étude sur ces dauphins dans la revue Proceedings of the Royal Society B. Ils parcouraient les eaux marines de l’île du Sud de la Nouvelle-Zélande actuelle il y a 25 millions d’années.

Le plus impressionnant chez ces cétacés fossiles est leur dentition. Appelés Nihohae matakoi, ils n’avaient pas les dents bien alignées. Leurs multiples dents étaient semblables à des défenses. Toutefois, contrairement aux défenses des éléphants, elles ne s’allongeaient pas au cours de leur vie. La plus longue mesurait tout de même plus de 11 centimètres.

L’utilisation de leurs dents

D’après les chercheurs, l’absence d’usure sur les dents proéminentes montre qu’elles ne leur servaient pas à remuer ou tamiser le fond de l’océan pour trouver des proies. Allongées et fragiles, elles ne leur servaient pas non plus à se battre avec d’autres animaux.

En analysant la morphologie aplatie de leur rostre, les chercheurs ont découvert que ces dauphins utilisaient donc possiblement leurs dents pour chasser comme les poissons-scies actuels, qui donnent des coups rapides pour tuer leurs proies, avant de les avaler sans les mâcher. Leurs dents situées plus à l’arrière ne sont pas non plus très usées.

S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments