crédit carbone
— Blue Planet Studio / Shutterstock.com

Actuellement, la crise climatique est au cœur de nombreuses préoccupations. De nombreux systèmes ont été créés pour limiter l’évolution du réchauffement climatique, notamment en limitant les émissions de gaz à effet de serre. Le crédit carbone fait partie de ces systèmes.

Un système pour réduire ou compenser les émissions de gaz à effet de serre

Si notre planète se réchauffe déjà naturellement, ce phénomène est largement aggravé par les émissions de gaz à effet de serre générées par les êtres humains. Et comme nous le savons tous, le changement climatique ne nous apporte rien de bon, et il est ainsi essentiel de lutter contre ce phénomène. Étant donné l’ampleur actuelle de la crise, il existe un certain nombre de mesures et de systèmes qui ont été créés pour aider à limiter les émissions de gaz à effet de serre, ou à compenser les émissions qu’on ne peut éviter.

Nous pouvons notamment citer le crédit carbone. Un crédit carbone – également appelé quota carbone, compensation carbone ou réduction d’émissions certifiées (REC) – est un terme générique désignant tout certificat ou permis négociable représentant le droit d’émettre une quantité déterminée de dioxyde de carbone ou la quantité équivalente d’un autre gaz à effet de serre (GES). Créé dans le cadre du protocole de Kyoto, un crédit carbone équivaut généralement à une tonne de dioxyde de carbone.  

Quant à savoir comment on utilise le crédit carbone, cela se fait en échangeant des émissions. Cela signifie que les émissions de gaz à effet de serre sont plafonnées, puis des marchés sont utilisés pour répartir les émissions entre les différentes sources. L’objectif est de permettre aux mécanismes du marché d’orienter les processus industriels et commerciaux vers des approches à faibles émissions. Dans ce système, ce sont les projets d’atténuation des GES qui génèrent des crédits.

changement climatique
— Sepp photography / Shutterstock.com

Un concept qui peut être utilisé par tout le monde

Cela signifie que cette approche peut aussi être utilisée pour financer des programmes de réduction de carbone entre partenaires commerciaux du monde entier. En bref, ce concept consiste à utiliser les crédits carbone pour transmettre un avantage climatique net d’une entité à une autre. Étant donné que les GES se mélangent globalement dans l’atmosphère, l’endroit où leur émission diminue, ou l’entité qui les réduit importent peu. Tout ce qui compte, c’est de réduire les émissions.

Du point de vue du changement climatique, les effets sont également les mêmes si une organisation cesse une activité génératrice d’émissions, ou si elle contribue à développer une activité équivalente de réduction des émissions de GES ailleurs dans le monde. Mais le crédit carbone ne concerne pas uniquement les organisations. Il existe également de nombreuses entreprises qui vendent des crédits carbone à des clients individuels qui souhaitent réduire leur empreinte carbone sur une base volontaire.

Ces compensateurs de carbone achètent les crédits auprès d’un fonds d’investissement ou d’une société de développement du carbone qui a regroupé des crédits de projets individuels. Les acheteurs et les vendeurs peuvent également utiliser une plate-forme d’échange qui s’apparente à une bourse des crédits carbone.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments