Le Covid-19
— Corona Borealis Studio / Shutterstock.com

De nombreuses études ont déjà constaté qu’il y avait de nombreux symptômes neurologiques liés au Covid-19. Selon une nouvelle étude, ces symptômes sont tels qu’ils augmentent considérablement les risques de développer des maladies neurodégénératives comme la maladie d’Alzheimer et la maladie de Parkinson.

Des risques similaires à ceux d’autres maladies respiratoires

Après près de trois ans de pandémie, les scientifiques continuent d’en apprendre un peu plus sur le Covid-19. Récemment, une étude réalisée par des chercheurs au Danemark a permis de constater que les personnes ayant déjà attrapé le Covid-19 ont un risque accru de souffrir de certaines maladies neurodégénératives, dont la maladie d’Alzheimer, la maladie de Parkinson, mais aussi d’accident ischémique transitoire, une brève attaque similaire à un AVC. Plus précisément, le Covid-19 était lié à un risque 3,5 fois plus élevé de développer la maladie d’Alzheimer.

Les patients qui ont été testés positifs au coronavirus avaient également un risque 2,6 fois plus élevé d’avoir la maladie de Parkinson, 2,7 fois plus élevé de subir un AVC ischémique et 4,8 fois plus élevé de subir une hémorragie intracérébrale, un saignement dans le cerveau. Selon les résultats de l’étude publiée dans la revue Frontiers in Neurology, ces résultats sont comparables à ceux des patients qui avaient contracté la grippe ou d’autres maladies respiratoires. Quoi qu’il en soit, les patients de plus de 80 ans qui ont eu le Covid-19 présentaient un risque 1,7 fois plus élevé d’AVC ischémique par rapport à ceux qui ont souffert de la grippe ou d’une pneumonie.

De plus, le Covid-19 n’a pas été lié à des risques accrus pour d’autres maladies neurodégénératives, telles que la sclérose en plaques, la myasthénie grave, le syndrome de Guillain-Barré et la narcolepsie. Selon les chercheurs, ces résultats sont plutôt rassurants. Quoi qu’il en soit, ils ont également expliqué que ce n’était pas à prendre à la légère et que d’autres études devraient être menées pour une meilleure compréhension de l’impact du Covid-19 sur le long terme.

Le Covid-19
— Billion Photos / Shutterstock.com

Une meilleure compréhension de l’impact à long terme du Covid-19

« Ces résultats contribueront à éclairer notre compréhension de l’effet à long terme du Covid-19 sur le corps et du rôle que jouent les infections dans les maladies neurodégénératives et les accidents vasculaires cérébraux », a expliqué le Dr Pardis Zarifkar, auteur principal de l’étude, dans un communiqué. Pour aboutir à ces conclusions, les chercheurs ont basé leur étude sur les données obtenues auprès de plus de 40 000 patients ayant été testés positifs au Covid-19, de près de 10 000 patients ayant souffert de grippe et de pneumonie, et de plus de 2 millions d’individus n’ayant jamais souffert de l’une ou l’autre de ces maladies.

L’incidence des maladies neurologiques sur les individus ayant eu le Covid-19 a notamment été comparée à celle des autres personnes prises en compte par l’étude. Des techniques statistiques ont été utilisées à cet effet, et des paramètres comme l’âge, le sexe, et la comorbidité ont été pris en compte. Selon les chercheurs, la prochaine étape consistera à comprendre comment et pourquoi le Covid-19 et les autres maladies respiratoires augmentent le risque de développer certaines maladies neurodégénératives.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments