― Red Confidential / Shutterstock.com

Le monde entier lutte contre la pandémie de coronavirus depuis plusieurs mois. Cependant, l’Organisation mondiale de la santé alerte sur le fait que cette nouvelle pandémie pourrait réduire à néant les progrès enregistrés ces dernières années dans le cadre de la lutte contre la tuberculose, qui était jusque-là le principal tueur infectieux.

Entre 200 000 et 400 000 morts de plus cette année

L’année dernière, la tuberculose a entraîné 1,4 million de décès dans le monde. D’après le rapport annuel de l’OMS, cette maladie pulmonaire pourrait faire entre 200 000 et 400 000 morts de plus cette année. Une grande hausse du nombre des décès alors que les progrès réalisés jusqu’ici étaient considérés comme trop lents avant même la survenue de la pandémie de Covid-19. Une augmentation de 200 000 décès nous renverrait notamment en 2015 et une augmentation de 400 000 décès nous renverrait en 2012.

« La pandémie de Covid-19 menace d’affaiblir les progrès réalisés ces dernières années. L’impact de la pandémie sur les services de lutte contre la tuberculose a été sévère », indique Tedros Adhanom Ghebreyesus, le directeur général de l’OMS, dans le rapport. Les données collectées par l’agence spécialisée de l’Organisation des Nations unies pour la santé publique montrent une baisse considérable de la notification des cas de tuberculose dans les pays les plus touchés par la maladie en 2020.

— creativeneko / Shutterstock.com

Le rapport pointe une baisse considérable des notifications dans les pays les plus touchés par la tuberculose

Dans le cas de l’Inde, le pays le plus touché par la tuberculose, les notifications hebdomadaires et mensuelles ont chuté de plus de 50 % de fin mars à fin avril suite à la mise en place d’un confinement. L’Afrique du Sud, un pays également très marqué par la tuberculose, enregistre aussi une forte baisse du dépistage de la maladie pulmonaire entre mars et juin dernier. Cela peut s’expliquer par le fait que le confinement a compliqué l’accès des patients aux centres médicaux. « Le Covid-19 ayant fait reculer le dépistage de la tuberculose, les gouvernements doivent élaborer un plan de rattrapage. Le temps des excuses est révolu », a déclaré Sharonann Lynch, de l’association humanitaire Médecins sans frontières, face à cette situation.

Pour rappel, la tuberculose est une maladie provoquée par le bacille tuberculeux. Il s’agit d’une maladie contagieuse se transmettant par voie aérienne. Elle peut se traiter par la prise d’antibiotiques pendant plusieurs mois. D’après l’OMS, son diagnostic et son traitement auraient permis de sauver 58 millions de personnes entre 2000 et 2018. C’est pour cela qu’il est important de se rendre dans les centres médicaux pour la diagnostiquer.

Outre la baisse des notifications, l’accaparation des personnels médicaux ainsi que des moyens techniques et financiers des pays dans la lutte contre le Covid-19 pose également problème dans le cadre de la lutte contre la tuberculose. Si des mesures ne sont pas instaurées, l’OMS estime que trois mois de confinement pourraient entraîner 6 millions d’infections de plus à la tuberculose entre 2020 et 2025.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de