L’apparition du coronavirus a changé les habitudes de consommation des Français. Quels sont les produits essentiels pour vivre ? Comment faire des économies sans diminuer le train de vie ? Plusieurs enquêtes ont étudié les changements survenus cette année.

Une volonté de consommer mieux

La crise sanitaire est à l’origine d’un énorme bouleversement dans la vie des Français. Alors que le coronavirus a forcé le monde à se confiner en se serrant la ceinture, les ménages en ont profité pour faire le point sur leur budget fragilisé par la crise sanitaire. Selon l’enquête de Cofidis et d’ObSoCo publiée le 24 septembre dernier, 42 % des sondés souhaitent consommer mieux, notamment grâce à l’achat de produits utiles.

20 Minutes relate les dépenses prioritaires :

  • L’alimentation (notamment le fait maison) ;
  • La santé ;
  • L’eau ;
  • L’électricité ;
  • L’aménagement du logement.

Les dépenses secondaires concernent quant à elles les sorties, l’habillement et les loisirs. Il s’avère également que les dépenses utiles (bonnes pour la santé ou locales) sont souvent plus chères. De ce fait, les Français évitent d’acheter des grandes marques alimentaires, des médicaments non prescrits ou des consultations non remboursées.

― Sarit Chaiwangsa / Shutterstock.com

Une nouvelle manière de consommer

Pour conserver un bon train de vie, les Français ont opté pour plusieurs solutions :

  • Supprimer les dépenses inutiles pour épargner. Cet argent permet de vivre et financer les projets indispensables (dépenses santé, électroménager, remplacer son équipement) ;
  • Le crédit à la consommation pour acheter un nouveau véhicule (28 %) ou pour réaliser les travaux d’isolation du logement (15 %).

Malgré tout, le premier déconfinement a démontré la volonté d’améliorer ce que l’on possède déjà plutôt que d’acheter neuf. La Croix prend pour exemple les vêtements de seconde main de plus en plus privilégiés, mais également la volonté d’aménager son logement plutôt que de le décorer. Le bien-être prime en ces temps compliqués où le télétravail est imposé. Quoi qu’il en soit, les consommateurs souhaitent désormais consommer de manière plus raisonnée, dévoile l’étude menée par FranceAgriMer.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de