alien
— adike / Shutterstock.com

Sommes-nous seuls dans l’Univers ? Une réponse correspondrait finalement à cette question existentielle. En effet, des chercheurs de l’université de Californie ont réalisé une analyse qui suggère que grâce aux ondes radio de l’espace, les extraterrestres pourront entrer en contact avec nous dès 2029.

Les étoiles lointaines pourraient intercepter les transmissions radio terrestres

Une étude récente menée par des chercheurs des campus de Berkeley et de Los Angeles de l’université de Californie a analysé les ondes radio émises depuis la Terre dans l’espace lointain. Ces recherches ont permis d’identifier une liste d’étoiles et de planètes susceptibles de rencontrer les ondes radio émises depuis la Terre dans l’espace lointain. L’analyse a conclu que nous pourrions entrer en contact avec une civilisation extraterrestre dès 2029.

Deux vaisseaux spatiaux nommés Pioneer 10 et Voyager 2 ont été envoyés dans l’espace pour explorer les planètes externes du Système solaire. En 2002, Pioneer 10 a atteint une étoile naine blanche, appelée WD 374, à environ 12 années-lumière de distance. À ce moment-là, le vaisseau avait parcouru plus de 12 milliards de kilomètres depuis son lancement. Un an plus tard, des scientifiques ont envoyé un signal de communication à Pioneer 10 dans l’espoir d’établir un contact avec le vaisseau spatial alors qu’il se trouvait près de la naine blanche. Si une vie extraterrestre existe à proximité de cette étoile, la Terre pourrait recevoir une réponse d’ici 2029. De même, les transmissions envoyées à Voyager 2 entre 1980 et 1983 ont atteint une étoile naine brune située à 24 années-lumière en 2007, avec une réponse potentielle au début des années 2030.

alien
— Grossinger / Shutterstock.com

Les experts appellent à la prudence

Malgré l’enthousiasme des chercheurs concernés, certains experts restent sceptiques devant cette déclaration. De nombreux facteurs inconnus et imprévisibles risqueraient d’affecter la probabilité d’un contact extraterrestre, tels que la disponibilité des ressources nécessaires pour mener des recherches approfondies, les découvertes scientifiques futures qui influenceraient notre compréhension de la vie extraterrestre, et même les événements politiques et économiques mondiaux.

Macy Huston, astronome de l’État de Pennsylvanie, souligne que notre capacité à détecter une réponse dépend de plusieurs facteurs, notamment de la durée de la surveillance et de la transmission du signal de retour. En outre, Jean-Luc Margot, radioastronome à l’UCLA, qui n’a pas participé à l’étude, estime que la probabilité de détecter une vie extraterrestre à partir de ces transmissions est « extraordinairement faible », à moins qu’il n’y ait des millions de civilisations dans la Voie lactée.

S’abonner
Notifier de
guest

2 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
BERNARD
BERNARD
13 jours

Lire :  » à l’aube de nouveaux horizons » de Nathalie Cabrol. Tout est dit !

COBUT André Philippe
COBUT André Philippe
12 jours

Ils seraient là depuis la nuit des temps… Il y a plusieurs théories. Sujet très intéressant.