— Dora Zett / Shutterstock.com

Alors que la SPA a sonné le signal d’alarme concernant le risque de saturation de ses refuges, Christophe Castaner, le ministre de l’Intérieur, a annoncé que des règles d’assouplissement pour tout déplacement pour adopter un animal en refuge sont instaurées dès aujourd’hui, jeudi 16 avril.

Depuis le début du confinement, la Société protectrice des animaux (SPA) craint un risque d’augmentation d’abandons d’animaux, de saturation des refuges et donc de ne plus pouvoir accueillir les animaux provenant des fourrières. À la suite d’un entretien avec le président de la SPA, Christophe Castaner a donc annoncé que des « règles concernant les déplacements pour l’adoption d’animaux en refuge » sont désormais établies, comme l’a rapporté le ministère de l’Intérieur dans un communiqué.

Depuis le début du confinement, « on compte 5 000 animaux dans nos refuges pour une capacité de 6 800. Il nous reste 1 800 places, ce qui correspond à 15 jours d’activité« , avait alerté Jacques-Charles Fombonne, président de la SPA, avant que cette nouvelle mesure soit mise en place. Par ailleurs, une telle saturation aurait été le risque d’euthanasie de nombreux animaux.

Afin de limiter au mieux tout risque de propagation du virus, trois règles sont fixées :

  • L’animal doit avoir été choisi en amont sur le site internet de la SPA
  • Un rendez-vous précis doit être réglé pour que le refuge de la SPA émette une attestation
  • La personne qui adopte un animal doit se rendre au rendez-vous avec l’attestation de la SPA et son attestation de déplacement en ayant coché au préalable la case « motif familial impérieux« .

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de