— Tana888 / Shutterstock.com

Alors que c’était interdit auparavant, le gouvernement a finalement décidé d’autoriser l’utilisation du téléphone portable lorsqu’il s’agit de montrer notre attestation de déplacement dérogatoire en cas de contrôle. La mise en place de l’attestation numérique va faciliter le quotidien de ceux qui n’ont pas d’imprimante, et aura par ailleurs comme aspect positif de limiter les contacts entre policiers et citoyens, puisqu’ils n’auront qu’à scanner un QR Code depuis leur smartphone.

L’épidémie de coronavirus ne cesse de prendre de l’ampleur : il est donc bon de limiter au maximum nos contacts avec l’extérieur et d’autres personnes. C’est la raison même de ce confinement depuis déjà près de trois semaines. Cependant, beaucoup semblent vouloir déroger aux règles imposées, et c’est la raison pour laquelle le gouvernement a créé une attestation de déplacement dérogatoire à présenter à la police ou à la gendarmerie en cas de contrôle. Au départ, nous pouvions l’utiliser via notre smartphone, mais son usage avait très vite été limité au format papier, embêtant les personnes ne possédant pas d’imprimante. Heureusement, nous pourrons retrouver ce format numérique dès lundi. Ce format avait été interdit car le gouvernement avait peur que cela facilite les sorties “inutiles”. Compliquer la démarche en exigeant le format papier limitait cette dernière possibilité.

Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur, a été interrogé par Le Parisien et a déclaré que dès lundi 6 avril, nous pourrons remplir une attestation de déplacement dérogatoire sous format numérique. Selon lui, « ce formulaire pourra être édité directement depuis un smartphone et présenté aux policiers grâce à un QR Code ». Les modalités seront toujours les mêmes : il faudra donner l’heure de sortie et les informations nécessaires, mais le petit plus résidera dans le fait que les forces de l’ordre pourront également voir l’heure de création de l’attestation dans le but d’éviter « que des personnes remplissent l’attestation uniquement à la vue d’un contrôle de police ». 

Cette nouvelle attestation de déplacement dérogatoire nous évitera d’interagir avec des applications susceptibles de pirater nos données personnelles. L’avantage de ce format numérique se trouve également dans le fait que les forces de l’ordre auront moins de contact avec les citoyens qu’avant, limitant ainsi la propagation du virus, dans la mesure où un simple scan de l’écran sera suffisant. Le ministre estime désormais que « les Français se sont approprié les règles du confinement » et qu’il « convient donc de leur donner un peu de souplesse avec cet outil » car ils ont compris que le confinement était une mesure de protection. Il fait donc « le pari de l’intelligence » en faisant confiance aux Français pour qu’ils respectent la règle malgré cette nouvelle opportunité. Il précise que « si besoin, nous durcirons encore les règles », peut-être en mettant en place un couvre-feu obligatoire, ce qui est déjà le cas dans 150 communes. Un seul mort d’ordre, donc : restez chez vous !!!

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de