Les libellules, par leur ingéniosité et leur mode de vie, fascinent depuis bien longtemps les scientifiques. Lorsqu’elles volent, elles changent parfois très brutalement de trajectoire. Aussi agile que gracieux, ce petit insecte peut alors être soumis à une pression si élevée qu’elle tuerait sur le champ n’importe quel être humain. Cela est possible grâce à ses organes qui sont constamment remplis de sang. Mais, saviez-vous qu’un tel prodige a inspiré la conception des premières combinaisons à eau anti-gravitation ?

C’est à Andreas Reinhard que l’on doit la fabrication des toutes premières combinaisons à eau anti-gravitation des pilotes d’avions de chasse. Cette combinaison permet d’éviter le phénomène du voile noir des pilotes qui est dû à un important manque de sang dans le cerveau. Elle leur permet également de résister jusqu’à 9g et de les empêcher de perdre la vision pendant un court instant ou encore de perdre connaissance.

Mais, la libellule ne connaît pas ce genre de risques. Lors de ses changements de trajectoire, ce petit insecte peut être soumis à une pression allant jusqu’à 30g. Son secret se cache à l’intérieur de son organisme. Tout comme les autres insectes, la libellule ne possède ni veines, ni artères. Son sang coule donc en toute liberté dans tout son corps. Ainsi, cette espèce de rembourrage de liquide lui permet de réaliser des acrobaties aériennes en tout genre et purement hors de portée de tout engin fabriqué des mains de l’homme.

C’est cette incroyable capacité dont bénéficie la libellule qui a donc inspiré Andreas Reinhard pour fabriquer, en 1987, un système de protection anti-gravité supportable pour l’homme. Il a tout d’abord taillé dans une bâche de protection pour piscine une combinaison remplie de 28 litres de liquide. Très lourde lors des premiers essais, les résultats sont cependant très positifs. Elle sera par la suite testée et améliorée à plusieurs reprises.

Aujourd’hui, ce type de combinaison porte le nom de Libelle G-Multiplus, produite en collaboration avec Life Support Systems et l’Allemand Autoflug. Ce partenaire d’Andreas Reinhard, actif depuis plus de 80 ans, a également contribué à d’autres systèmes permettant de sauver la vie des pilotes : les sièges éjectables ou encore les parachutes.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de