10 cimetières dont les légendes lugubres vous glaceront le sang

10 cimetières dont les légendes lugubres vous glaceront le sang

Lieux de paix et de sérénité pour certains, les cimetières n’ont pourtant pas la réputation d’être les meilleurs endroits pour se promener. Les légendes et les mythes y sont d’ailleurs très nombreux. Sensations étranges, apparitions visuelles ou sonores et même agressions, ces endroits ne sont pas toujours de tout repos. Le DGS vous a concocté une liste des cimetières réputés pour être les plus hantés du monde.

 

LE CIMETIÈRE SAINT-LOUIS 

04-cimetierehante-KevinOMara

Ouvert en 1789 à l’époque de la Louisiane française, le cimetière Saint-Louis est le plus ancien de la Nouvelle-Orléans. A cause des nappes phréatiques peu profondes, il est impossible d’enterrer les morts dans le sol. Les cercueils sont donc placés dans des cryptes en pierre qui peuvent accueillir des familles entières. On l’appelle la « Cité des morts » car les édifications de tombeaux de plus en plus hauts façonnent de véritables rues.

Il est assez connu dans le milieu dans la mesure où ce cimetière abrite en son sein Marie Laveau, la reine du vaudou de la fin du 19e siècle. De nombreuses personnes laissent des offrandes sur sa tombe. La plupart des visiteurs qui viennent la voir suivent un rituel particulier : dessiner trois croix sur la pierre. Son rire hanterait toujours les lieux et elle a été aperçue à de nombreuses reprises par des visiteurs.

 

LE CIMETIÈRE DE GREYFRIARS KIRKYARD

03-cimetierehante-AndyHay

Le cimetière de Greyfriars Kirkyard a été construit en 1560. Réputé pour avoir été le lieu de vols de cadavres, ce cimetière ne recueillait que des personnes importantes de la ville. Deux évènements pourraient expliquer pourquoi ce lieu possède la réputation d’être le cimetière le plus hanté du monde. En 1679, 1200 adeptes du mouvement religieux des Covenantaires y furent emprisonnés et massacrés. Plus récemment, en 1999, un visiteur cherchant à se protéger d’un très mauvais temps força l’entrée du tombeau de la famille Mackenzie.

On rapporte depuis, des attaques que l’on pourrait qualifier de surnaturelles comme des coups donnés par des personnes invisibles, des égratignures, des ecchymoses, des brûlures et des évanouissements inexpliqués. En 2006, le journal The Scotsman a reporté près de 450 attaques, une entraînant la mort d’un medium local. Ainsi est née la légende de l’esprit frappeur des Mackenzie, le « Mackenzie Poltergeist ». Petite anecdote, J.K. Rowling a écrit les premières lignes d’Harry Potter dans un café non loin du cimetière dans lequel, sur une pierre tombale, est inscrit le nom de « Thomas Riddell », (« Tom Jedusor » dans la version française), ce qui aurait inspiré l’auteure pour le nom de naissance de Voldemort.

 

LE CIMETIÈRE DE STULL

06-cimetierehante-ayleengaspar

La légende de ce cimetière est peut-être l’une des plus incroyables. En effet, il est dit que dans ce lieu s’ouvrirait un passage menant aux Portes de l’Enfer. Au XIXe siècle, lorsque les colons allemands et hollandais se sont installés dans cette partie du Kansas, ils ont érigé une église et bâti à côté, un petit cimetière. Quelques années plus tard, ils décidèrent d’en construire une autre et laissèrent la première à l’abandon. D’après les rumeurs, lorsqu’il pleuvait sur le village, il ne pleuvait pas dans cette bâtisse abandonnée, bien qu’elle n’avait plus de toit. Plusieurs évènements se sont produits dans ce petit village : un jeune garçon a été retrouvé mort dans un champ, un homme a été retrouvé pendu sur la route qui menait à l’église, un crucifix se retournait face contre le mur quand quelqu’un s’y rendait la nuit.

Dans les années 60, les racines d’un arbre qui poussaient dans le cimetière ont soulevé les sépultures de Frankie et Bettie Thomas, deux femmes réputées pour être des sorcières ayant pratiqué des rites sataniques au sein du cimetière. La légende raconte que le Diable lui-même reviendrait deux fois par an, à l’équinoxe du printemps et le soir d’Halloween. Un autre mythe raconte qu’une sorcière ayant mis au monde un enfant loup-garou aurait été brûlée à l’emplacement de l’église, et que le lycanthrope rôderait toujours. Des visiteurs du cimetière affirment avoir eu, pour certains, des pertes de mémoire, avoir été touchés par des mains invisibles et froides qui les empêchaient de se rapprocher de l’église. Petite anecdote : le code postal de Stull est 666.

 

LE CIMETIÈRE DE HIGHGATE

highgate-cimetiere

Le cimetière d’Highgate dans le nord de Londres fut fondé en 1836. Il jouit d’une rare beauté. En effet, les sculptures, les caveaux et tombeaux sont tous taillés avec une somptueuse finesse. Ces édifices délicats rivalisent de beauté et les jardiniers n’ont fait qu’accroître la magnificence de ce lieu. Tandis qu’une partie du lieu est réservée aux plus riches et minutieux tombeaux, une autre, moins travaillée, est spécialement conçue pour les excommuniés, c’est-à-dire les voleurs et les assassins. Deux mythes principaux font la réputation de ce cimetière. Parmi les personnes enterrées en ce lieu réside Elizabeth Siddal, épouse et muse du peintre et poète Dante Gabriel Rossetti. Après avoir vécu un accouchement douloureux et la perte d’un enfant mort-né, Elizabeth se tua d’une overdose de laudanum en 1862. Rossetti, en deuil, glissa un recueil de poèmes qu’il avait écrit dans le cercueil juste avant qu’il soit scellé.

10-cimetierehante-carlosramosalarQuelques années plus tard, après s’être enfermé dans la tristesse, l’alcool et la drogue, Rossetti fut convaincu qu’il ne pourrait plus peindre et était destiné à devenir poète. Son éditeur le poussa à récupérer le recueil contenu dans le cercueil de sa défunte femme. L’autorisation fut donnée en 1869, soit 7 ans après la mort d’Elizabeth. Lorsqu’ils ouvrirent l’écrin de bois dans lequel gisait la jeune femme, les deux hommes eurent la surprise de découvrir qu’elle n’avait rien perdu de sa beauté. Ses cheveux avaient continué à pousser et remplissaient une partie du cercueil. Malheureusement, la publication du recueil fut un véritable échec commercial, et Rossetti s’en voulut toute sa vie pour avoir exhumé le corps de sa femme. On raconte que cette histoire aurait inspiré Bram Stoker qui écrivait à ce moment « Dracula ».

En 1970, David Farrant écrit au journal de Highgate et raconte que lorsqu’il a passé la nuit du 24 décembre 1969 dans le cimetière, il y a vu une forme grise qu’il a immédiatement considérée comme surnaturelle. Il demandait au journal de publier sa lettre afin que des personnes ayant vécu la même expérience puissent prendre contact avec lui. Plusieurs lui ont répondu et auraient entendu des voix et vu des fantômes de différentes formes. Pour certains, ils avaient aperçu un spectre avec un chapeau, un autre une sorte de cycliste fantôme, pour d’autres encores, une dame blanche ou même des apparitions de visages sur les barrières et dans le petit étang. Fin février 1970, un groupe d’occultistes aurait pratiqué un rituel satanique dans le cimetière et aurait réveillé le « Vampire, Roi des Morts-Vivants ». La presse s’est emparée de cette histoire et l’hystérie collective a mené des gens à entamer une « chasse au vampire ».

 

LE WESTERN BURIAL GROUND

11-cimetierehante-nut-meg

Ce cimetière de Baltimore est notamment célèbre car il abrite en son sein la dépouille d’Edgar Allan Poe. Son fantôme aurait notamment été aperçu dans les catacombes. Mais ce lieu est réputé pour être hanté par le « Skull of Cambridge », le « Crâne de Cambridge ». En effet, le crâne d’un ministre assassiné aurait été enseveli dans le ciment car d’après les rumeurs, il hurlait depuis l’intérieur de sa tombe. La tête crierait toujours et la légende raconte que si vous entendez ses hurlements, vous deviendrez fou.

Des personnes racontent également que les fantômes des anciens fossoyeurs chasseraient les visiteurs irrespectueux. Enfin, Leona Wellesley, une femme internée dans l’hôpital psychiatrique, non loin du cimetière, aurait été enterrée avec sa camisole de force. On entendrait son rire fou en passant près de sa tombe.

 

LE CIMETIÈRE LE RECOLETA

13-cimetierehante-AndrewCurrie

Situé en Argentine à Buenos Aires, le cimetière La Recoleta est un des plus célèbres du pays notamment grâce au fait que le quartier qui l’entoure est très distingué. Cependant, une horrible histoire vraie est à l’origine d’une légende qui hante ce lieu. Rufina Cambaceres a été enterrée après une mort subite que personne n’arrivait à expliquer. La pauvre femme était en réalité atteinte de catalepsie, une paralysie totale des muscles dans la position où ils se trouvent positionnés. Rufina a donc été enterrée vivante, hurlant et grattant l’intérieur de son cercueil pour qu’on vienne la secourir. Elle mourut une seconde fois, asphyxiée dans son tombeau. On entendrait encore ses supplications et ses grattements en passant près de la crypte.

Depuis lors, certaines personnes souhaitent se faire enterrer avec une manette permettant d’ouvrir le cercueil de l’intérieur. Une légende affirme qu’un jour, un jeune homme aurait rencontré une magnifique jeune femme au cimetière qui lui aurait donné rendez-vous chez elle le lendemain. Lorsqu’il s’y rend, c’est une dame âgée qui lui ouvre, la mère de la jeune femme. Elle lui explique de sa fille est morte depuis des mois et qu’elle est enterrée dans le cimetière de La Recoleta.

 

LE CIMETIÈRE DE HOWARD STREET

cimetierehante-lizybee

Construit au sein de Salem, ce cimetière jouit dans un premier lieu de la réputation de la ville elle-même. En effet, elle est connue pour avoir été le lieu de nombreuses mises à mort de soi-disant sorcières. Lors du procès, un vieil agriculteur, Giles Corey, fut lui aussi accusé de sorcellerie. Campant sur sa position d’innocent, il fut torturé d’une affreuse manière : de lourdes plaques étaient posées sur son ventre, les unes après les autres, jusqu’à l’écrasement total. Juste avant de mourir, il jeta une malédiction sur la ville. Son fantôme hanterait le cimetière depuis lors.

 

LA VALLÉE DES ROIS

15-cimetierehante-PhilippeKremer

Site funéraire utilisé pendant près de 500 ans, la Vallée des Rois en Egypte contient de nombreuses tombes et chambres funéraires, et il en existe sûrement d’autres pas encore découvertes. Certains visiteurs auraient été témoins d’apparitions d’Akhenaton. D’autres auraient aperçu un grand pharaon sur un char de feu tiré par des chevaux noirs. Lorsque les rois étaient déposés en terre, des malédictions étaient jetées sur la chambre funéraire par les prêtres afin de dissuader les pilleurs. Les inscriptions menaçantes sur les murs ne dissuadèrent pas l’équipe d’archéologues d’Howard Carter lors de la découverte du tombeau de Toutankhamon. A la fin de l’année, 7 membres du groupe décédèrent, victimes de fièvres, d’infections ou de mort subite inexpliquée.

 

LE CIMETIÈRE DE LA RÉSURRECTION

18-cimetierehante-MrHarman

Ce cimetière de la ville de Justice, dans l’Illinois, serait le lieu d’une étrange rumeur. La légende raconte qu’en 1934, Mary était avec son petit ami et qu’ils auraient dansé toute la soirée. Après une dispute, elle décide de partir seule. Bien que la nuit soit froide, elle ne rebrousse pas chemin et marche le long de l’Archer Avenue… avant de se faire tuer par un conducteur qui ne prit même pas la peine de s’arrêter. La jeune Mary fut enterrée avec sa robe de soirée et ses chaussures de bal, le conducteur ne fut jamais retrouvé. Depuis, une jeune fille ferait du stop sur l’Archer Avenue, habillée pour aller à une soirée, et demanderait à être déposée au cimetière, avant de disparaître.

Des témoins affirment également qu’après avoir roulé sur cette route, ils eurent la sensation d’entrer en collision avec quelque chose. Lorsqu’ils sont sortis de la voiture, le devant du véhicule était abîmé, mais il n’y avait aucune trace de ce dans quoi ils avaient tapé. Certains visiteurs nocturnes du cimetière affirment avoir aperçu la lumière d’une bougie quelque part entre les tombes. La légende affirme que c’est le fantôme d’une jeune fille, terrorisée par le noir, qui aurait demandé à être enterrée avec des bougies.

 

LA NORIA

19-cimetierehante-theghostdiaries

Durant une forte croissance économique dans la ville de la Noria au Chili, de nouveaux habitants s’y installèrent. les mines fermèrent et les résidents furent contraints de vivre dans des conditions désastreuses. Beaucoup moururent et furent enterrés à quelques mètres de la sortie de la ville. Cependant, ce cimetière n’est pas comme les autres. En effet, les tombes sont ouvertes et leurs occupants se lèveraient la nuit pour retourner errer dans leur ville. D’étranges enfants auraient également été aperçus en train de jouer près de l’école abandonnée. De nombreuses personnes auraient tenté de traverser la Noria et ne seraient jamais revenues.

Ces cimetières sont tous plus effrayants les uns que les autres. Bien que certaines légendes fassent partie de l’imaginaire commun, les faits relatés sont très étranges. A la rédaction, nous sommes très friands de ce genre d’expériences mais n’espérons en aucun cas en être témoins un jour ! Les histoires d’esprits vous passionnent-elles ou ne croyez-vous pas du tout aux fantômes ?

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux